HHHH{EUUUUUUU} ---- {RRRRRRRRRRREEEEEEU}

 

ce matin des repetitions donc du programme de la veille: vidage de masque a 20m et puis simulation de problemes pour porter assistance a un binome en difficulte: lui donner de l'air s'il est en panne d'air et puis le faire remonter de -20m a -10m en gerant la vitesse de remontee pour l'amener rapidement ds la zone des 6-3m afin de prendre ensuite une decision, si on doit remonter en surface immediatement ou si il est possible de respecter un eventuel palier...

C'est rigolo la remontee en gonflant la stab on se retrouve sous un nuage de bulle qui sert de repere quant a la vitesse de remontee: si on est ds les grosses bulles, on va vite, trop vite ok pour le demarrage mais on doit decelerer assez vite pour se retrouver ds les toutes petites bulles... il faut regarder de partout pour trouver des points de repere partout tout en surveillant la personne que l'on remonte. On lui tenant l'embout dans la bouche si necessaire, en le regardant ds les yeux pour le rassurer s'il n'est pas trop panique et ne te met pas en danger sinon on se mettra plutot derriere lui en lui tenant l embout ds la bouche... bref c'est assez technique et fun en meme temps, s'agissant d'un exercice. Avec un pote en syncope c'est surement moins drole en meme temps apres cette formation on sait quoi faire le moment opportun. Et puis on redescends de -10 a -20 a nouveau, la tete en bas en pique ;-) vieux souvenirs de chutes libres en voyant le pote ki t attends tout en bas toi ki est 15m + haut ;-)

apres les exercices, une petite explo, des gorgones, des poulpes, des poissons, c'est beau la mediterranee. L eau est tiede a travers ma 7mm je me crois ds l'ocean indien. Arrivee au palier je fais moins le malin c'est le moment le + chaud de la plongee. Ma bouteille est kasi vide et le poids de l'air en moins se fait sentir pour tenir le palier et ne pas remonter a la surface. La seule solution pour tenir le palier: maitriser le souffle, ne jamais respirer a pleins poumons mais a "poumons vide". Les poumons ne sont jamais vide en fait mais il ne faut pas inspirer pour se remplir les poumons sinon c'est cuit et le palier n'est pas tenu... donc Galere pour celui qui ne maitrise pas le Chi, le souffle... et c'est encore un peu galere pour moi, je m'aide avec le mouillage pour ne pas remonter... meme si ca va de mieux en mieux... il y a encore 2-3 plongee je n'arrivais pas a descendre non plus si peu leste, maintenant plus de probleme, juste au palier, il faut travailler le souffle vital, respirer avec le bas des poumons, vaincre un reflexe naturel qui nous fait remplir les poumons et ce reflexe est d'autant plus vivace qu'on est immerge...