« La nature est belle pour qui sait et prend le temps de la regarder, mais c'est elle et elle seule qui décide de vous offrir ses plus beaux moments. »
Didier Ricca photographe animalier et de Nature.

A quatre pattes dans l’herbe mouillée, ou dans un affût, ou partout ailleurs, le photographe de la Nature (ce mot que j’écris avec une majuscule tant elle est exceptionnelle, extraordinaire et quasiment divine… ) s’approprie des instants de vie, d’un insecte, d’un papillon, ou d’un léopard ; bref, des petits bouts d’un tout trop méconnu. Il s’agit alors de révéler aux autres un peu de ces moments, de ces rencontres si riches en émotion. Mais le photographe ne peut que partiellement traduire ce qu'ont été ses émotions.

Chaque image a donc une histoire. Le spectateur, ou le visiteur d’une exposition va y ajouter la sienne.




Ce sont ces deux fusions : les ressentis du photographe et le regard du spectateur qui vont créer cette magie si indéfinissable qui nous prend au ventre quand nous voyons certaines images avec lesquelles nous sommes en plein accord avec l'auteur. C'est une véritable connivence qui se produit alors par cette merveilleuse alchimie entre l'auteur et son spectateur.

En fait, on le voit bien, une photographie n’est pas faite pour ne communiquer qu’une seule chose. En tout cas ici, dans nos pages, elle n’a pas, fort heureusement, une vocation commerciale. Et c'est rare si vous y réfléchissez : regardez les murs de nos villes, les vitrines et nos écrans...Ici, elle est faite pour communiquer certes, mais seulement nos plus belles émotions, nos plus éloquents ressentis. Pour une fois, elle n’exprime pas une incitation à la consommation, mais plutôt une invitation libre à la découverte et à la réflexion de la beauté des choses en écho à la Beau en soi que nous avons tous.