Le mimétisme chez l'animal et chez le jeune enfant est une stratégie d'apprentissage. Chez l'être humain censé être mature, ce n'est plus que l'aveu d'un manque de compétence et d'autonomie.