Tu chantonnes le long de ta route
Tes fantômes surnagent et tu doutes
Où est la voie où mène ce chemin
Et cette fois où t'entraîne ton destin

Dans les phares qui déchirent la nuit
Le brouillard de tes insomnies
Devant tes yeux s'allument des étoiles
Malgré tes voeux la lumière est si pâle

Dans un bar près de l'autoroute
Un homme en noir accoudé au comptoir
Raconte le mystère du bout du chemin
C'est une nuit qui n'a jamais de fin

A travers les vitres relevées
Tu peux voir des lumières défiler
Où est ta vie où est la réalité
Passe ta route à l'écart des cités

La radio clame un boogie glacé
Tu la fais taire d'un geste agacé
Les kilomètres défilent si lentement
Mais où tu vas quel est le coût du temps

Dans un bar près de l'autoroute
Un homme en noir accoudé au comptoir
Raconte l'espoir qui va et puis qui vient
Dans la nuit noire tu poursuis le matin

Au son d'un moteur défilent tes années
Si tu as peur tu ne l'as jamais montré
Ce matin bizarre qui berce tes pensées
Tu as l'espoir un jour d'y arriver

Sur le trottoir au bord du chemin
L' homme en noir au regard lointain
Observe la route d'un air amusé
Il pense à cette nuit qui n'a jamais de fin
Il pense à cette nuit qui n'a jamais de fin



A.Bouchier