L'espace d'une vie est le même, qu'on le passe en chantant ou en pleurant.


Proverbe japonais