Le silence, enfin
Le bruit s'est atténué peu à peu, les ondes agressives se muant doucement en flots légers
Elle tourne lentement sur elle même, ouverte au monde
Chacune de ses fibres s'imprêgne de ce silence paisible, tel un matin d'été, promesse de chaleur rayonnante
Cet air pur la grise, et un sourire lui vient
C'est si simple