Le 10 ventose an 5 (28 février 1797) il y eut sur mer une tempête si affreuse que trois bateaux pêcheurs de Gruissan furent submergés et 29 personnes qui en composaient les Equipages y périrent Le patron d'un quatrième fut enlevé de dessus le pont anis que deux de ses matelots. A la suite de ce terrible malheur, un Voeu a été formé de monter tous les ans processionnellement à la chapelle Notre Dame des Auzils le lundi de Pâques.


Ce sanctuaire aux très anciennes fondations est dédié à Notre Dame des Auzils (Sancta maria Auxilium Christianorum). Les marins de la région l'invoque depuis des siècles. De nombreux Ex Voto y ont été apportés en remerciement de protection des naufragés. Beaucoup de ces Ex Voto ont été volés en 1968 et sans doute disparus à jamais.
L'Abbé Jean Pauc curé de Gruissan depuis 1966 et Conservateur des Objets Anciens dans l'Aude avait à l'origine photographié tous les Ex Voto et ensuite il a pris l'initaitive avec l'aide de ses paroissiens et de la Municipalité, de restaurer entièrement cette Chapelle (réfection des murs, percement de fenêtres, toiture, charpente.
Sur l'enduit des murs faits à l'ancienne, il a eu l'idée de faire peindre en "trompe l'oeil" avec leurs encadrements, les Ex Voto volés. Ce travail, ainsi que la restauration du rétable et des statues a été exécuté par M et Mme R L de CM. Ainsi revivent à nouveau sur ces murs les témoignages de la foi des marins Gruissanais.
1981