Armando Taborda's favorite articles

Display articles of:

  • De l’usage du zébu dans la société malgache

    Marché aux zébus d'Ambalavao
    Quand on évoque les animaux de Madagascar, on pense immédiatement aux lémuriens. Pourtant pour les malgaches, l’animal emblématique, c’est le zébu.

  • Inschrift : Mahnung - Inscription: reminder - de - eo - en - fr - es - pt - pol - rus - zn

    Natur und Mensch
    Alle Übersetzugen mit 'online' www.google.com/search?client=ubuntu&channel=fs&q=online+%C3%BCbersetzung&ie=utf-8&oe=utf-8 Eine Inschrift - Mahnung Da der Mensch von heute sich so benimmt, als ob es die Natur nicht gäbe, kann es sein, dass die Natur von morgen sich so benimmt, als ob es den Menschen nicht gäbe. - Ĉar hodiaŭa homo kondutas tiel, kvazaŭ naturo ne ekzistus povas esti ke morgaŭ la naturo kondutos kvazaŭ homoj ne ekzistus. - Since today's man behaves…

  • Risque tout....

    Avant Que tes yeux ne soient délavés de leurs rêves Que le sel de la vie ne creuse les rides de l' ennui Que le soleil s' éteigne de ne plus vouloir brûler la passion Que le chaos des vagues, Echouage cruel sur le récif de l' absence Rende ton coeur muet Que l' écho d' un rire Cachotier du mal de ne pouvoir parler S' envole en éclats Que les caresses du sable prennent froid En rendant trop prudents tes désirs Que le temps laisse filer les larmes qui coulent après lui Pour ne laisser que de fades souvenirs Que la tristesse Naufragée d' un aveu Nage trop loin du rivage Sans pouvoir atteindre la profondeur de ton âme Que les baisers s' effacent dans la tempête de l' oubli Que le souffle du vent décourage un pas à pas Sur le risque à prendre Où pas Viens Que je t' embrasse Que je t' enlace Pour t'aimer encore un peu Beaucoup A l' infini........ Que je te montre le chemin Où les jamais pleins de regrets Se brisent Sur les toujours d' un bel amour Que je t' emmène Dans ce lointain voyage Cap bon espérance Pour ramener dans nos bagages une simple évidence L' Amour se nourrit de patience Autant que de désirs L' Amour et l'Amitié C' est toujours aimer... L' "écrit" d' une sirène....

  • L'intranquillité de Fernando Pessoa

    Je commence à me connaître. Je n’existe pas. Je suis l’intervalle entre ce que je voudrais être et ce que de moi ont fait les autres, Ou la moitié de cet intervalle, car il y a la vie aussi… C’est cela que je suis, enfin… Eteins la lumière, ferme la porte, et fais cesser ces bruits de savates dans le couloir. Que je reste seul dans la chambre avec un grand apaisement intérieur. C’est un monde de pacotille. (©Magritte) "Comprendre m’est inc…

  • Roadmap for the coming weeks...

    Sailing yacht in blue sea
    [EN] We'd like to share with you our roadmap for the coming weeks. This will enable you to have a better idea about what you can expect from ipernity soon. sharing private content outside ipernity (guestpasses) This project is almost completed and will be released before the end of July. [edit: DONE ] . Google images: new SEO actions New SEO actions have started and will last until the end of September. Such actions are empirical so we expect good results but witho…

  • Parêntese para lusófonos - 1

    Tenho duas vidas: Uma é algarvia, as minhas raízes, cuja traça cada vez mais se apaga frente à conquista do betão, do turismo, dos padrões globalizantes. Um apartamento moderno e luxuoso no último piso de um desses edifícios de que não gosto, a casinha algarvia com açoteia á beira-mar tendo se tornado um mito para sonhadores e milionários. Luxo da matéria, sem espalhafato, simples no recheio, principalmente composto por estantes carregadas de livros. E duas sacadas cheias de…

  • Parêntese para lusófonos 15... Amor de Tio Velhote II

    Tou me a finar minha menina, este corpo já não arca… vais ter pena eu sei, fui o que mais perto dum pai te foi dado. Minha menina, eras magra e feia, chamavam te de arreigota, e de ver te tão franzina e dura no trabalho fez me perder de amores por ti, amores de pai, não digas aos meus filhos para não os enxovalhar, mas eras a minha preferida. Tio, ensina-me, dizias, um pedaço de madeira, uma navalha quase a partir de tanto amolada e eu mostrava te como esculpir as figurinhas do presépio……

  • 48.Moments de vie: Ma jolie plaine

    ma jolie plaine...
    Sous le ciel parsemé, De chevaux sauvages cotonneux... Je gambade joyeusement telle une enfant Au trot, au galop...à perdre haleine, Hissant mon filet à papillons, Pour attraper le vent.. Je cours, Par ci, par là, A deux pas de la rivière. Face à mon allure cavalière, Les herbes folles, joueuses, s'agitent, Le vent les éveille aux tourments, Mon coeur échafaude un plan... En deux trois mouvements Avec acharnement, je happe l'air, Pour emprisonner le vent. Trop d'élan, Tel…

  • Celle que j'aime

    Je la vois dans mes yeux Je la vois dans mon coeur Tous les arbres se penchent Au crayon du bonheur C'est celle que j'aime c'est celle que j'aime Je la dessine nue sur le sable des jours Pour que l'ombre des hanches La recouvre d'amour C'est celle que j'aime C'est celle que j'aime Elle est partie Dans ses ravins Au miroir de la vie qui va Elle est partie sur son chemin, et moi je suis là... Je l'attends. Je la sens dans mes veines comme un sang de poème L'enc…

  • KADISH

    O tirano morreu, viva o tirano! Deslizando pelo veludo da noite légua após légua numa insónia feita prazer e urgência: o tirano morreu. Após uma vida bem preenchida a submeter os outros à sua vontade sucumbiu ao que não podia dominar, apagou se num sono em que lhe faltou a vigilância permitindo que a ceifeira, que de nós teve dó, o levasse. Estranha leveza ao entrar no palácio, um silêncio palpável e nervoso, um suspiro geral de gentes e coisas aliviadas. Um frenesim de destruição d…

  • Madame

    Si la nuit revient A pas de loup blanc Croquant à pleines dents La neige et le vent, Si la nuit revient Sur la pointe des pieds A la neige d'antan... Je serai assis là ,mon âme , Près de la cheminée, Le nez dans un grand livre blanc Qui me parle de vous, Madame, Qui me parle de vous. Si la mort revient Frapper au carreau Pour dire "Matelot, C'est l'heure du bateau " Si la mort retient La faux dans sa main Dans un ultime assaut . Je serai assis là ,mon âme ,…

  • Maxime, genre Larochefoucault

    A chercher des Vous, on finit par attrapper la grosse quête, Rien ne vaut un petit toi sur sa tête...

  • Révélation

    Même un peu tard sur le chemin Tout se résoud Au contact des étoiles : Ce qui ne dure pas, dure plus longtemps qu'une vie .

  • 45. Moments de vie : Ma déclaration

    songe ...
    Si j'étais une rose Je serais celle de Ronsard Aussi belle et éclose Pour me cueillir dans le noir Si j'étais une larme Je serais celle de Baudelaire Nichée dans sa main Pour me contempler sans fin Si j'étais un oiseau Je serais celui de J.Prévert Qui de sa plume Ferait valser tout mes vers... Et, de là-haut, tous les trois souriants Me verront rajouter tout simplement, "Je t'aime'' ..."je t'aime''..."je t'aime'', Sur mon livre d'or que je referme... © Elisabeth(moi,élo)…

  • AILÉE

    Il est vrai que personne ne s'est rendu compte quand elle marchait dans les rues. Elle circulait tranquillement parmi les ombres, comme si ses traces étaient des plumes. Elle vole ? On ne savait pas, elle n'a jamais montré ses ailes. Ou bien, elles se cachaient dans des couleurs tristes comme le voile à son visage ? Ils disaient qu'elle ne souriait jamais. Il y avait des rumeurs qui circulaient qu´elle avait été emportée par le vent, avec une lumière magique dans son regard que seuls l…

  • Parêntese para lusófonos - 14 ...Dias de glória ...

    A primavera sentia se no céu e no cheiro das árvores, na intensidade dos sons, no cantar dos pássaros, na temperatura já tíbia daquela manhã em que João saiu cedo de casa para ir às compras. Atestou o depósito nas bombas da rotunda do aeroporto, comprou 4 bilhas de gás, 20 garrafões de água do Luso, fósforos e velas, mantimentos para encher a despensa, pelo menos que dê para o mês. Caso fosse preso ou morto. E comprou um ramo de cravos brancos encristados de vermelho, os…

  • Je voudrais revenir à Lisboa

    Si un jour mes pas me ramènent là bas ,tout près de ton Fleuve qui s'ouvre vers la mer et que j'entends encore le cri des cargos par dessus les toits,je voudrais te revoir , mon ami . Les frères sont rares qui ne sont pas nés de la même mère mais qui se trouvent au hasard pour regarder ensemble la même étoile filante: Cette vie si rapide qu'il nous en faudrait deux pour tout se dire sans jamais s'ennuyer . J'emporterai avec moi mes petits rien-du-tout, mes histoires de rien et mes rêves d…

  • 43.Moments de vie: Math et poésie

    1+1=1 C'est scientifiquement prouvé... 1+1=3 C'est poétiquement prouvé... Math et poésie sont liés, Cerveau gauche = cerveau droit, Toujours une passerelle... Ca va, ça vient... Et, toujours avec ses bagages.... Dame Imagination voyage... © Elisabeth (moi,élo) 27/02/2013 http://www.copyrightdepot.com/rep128/00044024.htm

  • Cheval fou

    J'ai un cheval sur la langue Qui va plus vite que mes mots Il est fou, exsangue Il rue dans son galop Je le tire , le harangue L'étrangle dans ses lanières, Lui dit même sous la crinière: "Mais qu'est ce que c'est , Qu'est ce que c'est que ces manières ?" Rien ni fait ni l'éperon Ni la bride qui le serre , J'ai un cheval fou dans le rond De ma langue pendue. Alors je l'enfourche Je pars au vent perdu Et si ma langue fourche Aux croisement des mots Lui connait…

  • l'amour , par dessus les toits

    Sais tu mon Etrangère que la lande courbe le dos Femme docile et ronde de coteaux. Les hommes de mon pays se perdent dans ses hanches Sueur au front , charrue plantée comme un couteau. Parfois la rive fait le cadeau D'un soleil nu entre les branches Et la rumeur du cours d'eau Mouille mes lèvres de rosée blanche. . Je voudrais tant que cette terre Que je caresse par chez moi S'envole pour te faire…

233 articles in total