RENFORCER SES DEFENSES IMMUNITAIRES


Nous le rappelons et insistons sur ce point : les processus de la guérison sont ceux de l'élimination, de l'épuration du milieu dans lequel baigne nos cellules. Ces manifestations locales qui témoignent d'un effort de l'organisme pour rejeter ses toxines à l'extérieur, que ce soit par les intestins (diarrhées), la peau (boutons), poumons (glaires, mucosités), avec ou sans fièvre, témoignent d'un déséquilibre général. Il convient donc d'aller dans le sens de la nature, dans le sens du "médecin du corps" plutôt que de réprimer cette tentative d'élimination, au risque de refouler ces toxines à l'intérieur et dans le tissu conjonctif (oublié de la médecine Pasteurienne.?) et avec pour conséquence d'entraîner l'asphyxie et la dégradation cellulaire (tumeurs). C'est ainsi que par suite d'une mauvaise hygiène de vie, d'une alimentation du type "fast-food", de l'usage de poisons tels que le tabac notamment, du manque d'exercice (ou d'un excès), d'un manque de repos, de relaxation, petit à petit l'organisme s'installe dans l'immunodépression et devient sensible à toutes les bactéries pathogènes et aux virus. Quant au psychisme, il suit inévitablement cette courbe morbide avec la défaillance du système neuroendocrinien. En interaction avec ce mode de vie déplorable, il devient plus sensible aux émotions, il perd le discernement et la vigilance, se voit tourmenté par les idées noires ou superstitieuses qui l'amènent à une méfiance excessive et au repli sur soi.
L'homme confiant est paisible et ouvert aux autres, il échange avec l'extérieur et n'essaie pas de convaincre quiconque de sa foi en l'existence. Cet homme vit sereinement tout simplement parce qu'il suit les lois fondamentales de la vie et intuitivement, il sait ce qu'il lui convient ou ce qui ne lui convient pas.
«Il y a un temps pour vivre, il y a un temps pour mourir » (l'Ecclésiaste). Les Traditions et la chronobiologie nous apprennent que l'homme vit étroitement dépendant de la dimension temporelle : toute la vie est rythme, le moment de l'automne correspond à la phase d'équilibre de l'année.




LES ENERGIES D'AUTOMNE


A cette période de l'année, l'ensemble des activités métaboliques s’oriente vers l'élimination et les échanges, les organes qui sont sollicités au maximum sont le poumon et le gros intestin. La pratique du yoga occidental (Gymnastique des organes de PV Marchesseau) et la relaxation sophronique vont favoriser, respectivement, sur le plan physiologique l'activation émonctorielle afin d'éliminer les toxines et accélérer les échanges et sur le plan mental entraîner la détente du cortex (cerveau pensant) et l'harmonisation du flux des pensées, éliminant ainsi les pensées parasites qui gaspillent l'énergie vitale. Pendant la pleine saison, si l'organisme est en bonne santé et s'il a été bien préparé, nous consommerons davantage de saveurs piquantes et en fin de saison, il nous faudra préparer l'hiver avec la saveur salée, chaque saison étant associée à une saveur spécifique selon la loi des 5 éléments en Médecine chinoise


LES GRANDS DÉPURATIFS DE L'ORGANISME


Toutes les plantes potagères sont dépuratives et c'est par elles que se réalise l'auto-guérison. Parmi ces plantes, nous utiliserons le radis noir, l'artichaut, le céleri et le fenouil pour drainer le foie. la citrouille, les carottes, la betterave rouge et l'oignon pour la vésicule biliaire. Le radis noir dont la saveur est piquante est un draineur remarquable et un excellent régulateur hépatobiliaire.

ELIMINER SES TOXINES EN DOUCEUR AVEC LA MONODIETE

La monodiète consiste à ne consommer qu'un seul aliment durant une journée par semaine et trois jours à chaque changement de saison selon les protocoles naturopathiques habituels.La monodiète permet au système immunitaire de se consacrer entièrement au nettoyage des organes et du milieu extra cellulaire (milieu dans lequel baignent nos cellules) , elle met l'appareil digestif au repos favorisant ainsi la régénération du foie et la récupération de l'énergie. Teint brouillé et fatigue inexpliquée témoignent la plupart du temps d'un excès de toxines. Les jeûnes rythmés sont plus efficaces mais plus difficiles à pratiquer. La monodiète est facile à mettre en place, elle peut être réalisée par tous et on peut la pratiquer en toutes saisons même en hiver. Cette pratique devrait s'inclure dans nos habitudes alimentaires



CONSEIL DU MOIS : LA MONODIETE AUX POMMES

C'est la monodiète que je suggère habituellement à l'automne car elle à l'avantage de se pratiquer avec des pommes crues ou cuites ou en compote. Ce n'est pas l' aspect nutritif qui nous interesse ici, c'est son aspect drainant; plus l'aliment choisi pour la monodiète est cuit, plus il est drainant. On épluche, on coupe et on fait cuire les pommes à la vapeur douce afin qu'elles soient pénétrées facilement à la fourchette, on ne rajoute rien et on en mange à volonté au cours de la journée (et les deux suivantes éventuellement) à la température qui nous convient. Je précise que dès que l'on ajoute un ingrédient (cannelle ou citron par ex) à l'aliment choisi ce n'est plus une monodiète!



LA POMME ET SES BIENFAITS

La pomme contient une fibre alimentaire exceptionnelle qui a pour vertu de décrasser le corps de ses colles, de ses cristaux et de ses résidus dangereux appelés radicaux libres. C'est ce qu'a révélé le biologiste PV Marchesseau, Père de la naturopathie orthodoxe dans ses cours de "bromatologie" (diététique et nutrition).

Il avait remarqué que les fibres alimentaires manquaient chez tous les individus atteints par des pathologies inflammatoires chroniques

Explication de cette action anti-radicalaire

La fibre alimentaire de la pomme est SOLUBLE, elle se propage dans tous corps, et se lie aux radicaux libres avant qu’ils ne fabriquent des métabolites sauvages nocifs. Les composés résiduels de cette liaison sont ramenés vers les émonctoires (poumons, reins, intestins , peau, (vagin pour la femme) sous forme de "colles" et de "cristaux". La fibre alimentaire de la pomme n'a donc pas seulement, à l'instar des autres fibres alimentaires, un effet "balai"de l'intestin, elle a cette action anti-radicalaire et donc thérapeutique qui donne toute sa valeur au dicton : " une pomme par jour éloigne du médecin"





Le meilleur médecin est celui qui médicamente le moins et rééduque le plus »




" manger,bouger, relaxer"




Article réalisé par Alain HAUUY