ENTRAIDE : La Naturopathie est –elle une médecine parallèle ?

A.HAUUY : Il n’ y a qu’une seule médecine : la Médecine au service de la Vie. Pour moi « la » ou « les » médecines parallèles sont celles qui sont gouvernées par l’argent. On ne sert pas deux maîtres, il faut choisir. La médecine qui a pour vocation profonde d’aider au rétablissement de la santé est la seule vraie médecine. Elle est celle de tous les médecins et soignants animés du même esprit de service. Les vérités parallèles n’existent pas, elles se rejoignent et se complètent selon le principe directeur qui les gouverne. Parmi les charlatans vous avez des médecins « Stakhanovistes » de la prescription qui voient défiler des clients plutôt que des patients et des non-médecins, thérapeutes sans éthique , qui gagnent de l’argent grâce à la crédulité des gens. Les uns tirent profit du réflexe conditionné entretenu chez leur patient depuis de longues années par le lobby médical qui les incite à se faire prescrire un médicament dès que ça ne va pas, et d’autres qui croient que la guérison vient d’une intervention magique extérieure, d’un « gourou », d’une « potion magique » ou d’un rituel particulier. Sans pour autant méconnaître l’effet placebo qui peut provoquer momentanément une libération dans la conscience du sujet et une disponibilité de son énergie vitale pour son « auto guérison » (l’inquiétude, il faut le savoir épuise l’énergie vitale), si rien ne change en profondeur chez cette personne elle reformule inévitablement sa maladie autrement à plus ou moins long terme; elle fait une autre maladie, mais c’est toujours la même à la racine ; ainsi la personne qui fait deux cancers à sept ans d’intervalle, il n’y a en fait à l’origine qu’un cancer qui la ronge

ENTRAIDE : L’homéopathie ne se propose t-elle pas de soigner de façon plus douce que l’allopathie?

A.HAUUY : Tout à fait. Le Dr Hahnemann a conçu une méthode géniale qui consiste à recourir à des médicaments aptes, à dose infinitésimale à produire des symptômes semblables à ceux des maladies elles-mêmes. Pour obtenir ce « similimum » il faut « diluer » la substance et « agiter » pour la dynamiser ; ça agit en effet sur le symptôme, mais pourquoi ? C’était la grande question, à laquelle Hahnemann a tenté de répondre. Sa réflexion l’a amené tout simplement à ce qui représente la base même de la Naturopathie: le « Vitalisme ». S’en est suivi toute la polémique sur la validité scientifique de la méthode et pourtant…. Ca marche ! D'autant plus si les règles d’hygiènes de base, l’alimentation, l’exercice physique et la relaxation, qui forment la trilogie de base la Naturopathie "orthodoxe", sont respectées !

ENTRAIDE : Croyez vous aux guérisons miraculeuses ?

A.HAUUY : Je crois au miracle de la Vie. La Vie est un miracle. Nos « savants » n’en connaissent ni l’origine, ni la finalité, c’est pour eux un phénomène inexpliqué, pourquoi y a-t-il quelque chose plutôt que rien ? Le seul fait qu’ils puissent se poser cette interrogation relève du miracle. Si vous me parlez de guérisons miraculeuses, je dis « oui », ce sont toutes les guérisons qui provoquent en vous un profond changement et là vous devenez meilleur, moins égocentré plus attentif aux autres ainsi qu’à toute manifestation de la Vie.
- La guérison « miraculeuse », c’est la guérison de l’Etre dans sa globalité « corps-esprit », et qui lui permet d’évoluer en amenant en lui un profond respect et en conséquent un profond amour, un profond respect de la Vie. Il n’y a pas d’amour sans respect ! L’Amour dont il s’agit est le fruit de « l’Ame »

ENTRAIDE Comment reconnaître un bon thérapeute.

A.HAUUY : La personne qui est accaparée par « son » quotidien, par « ses » affaires, par « ses » désirs, par « ses » peurs, par « ses » petits problèmes, est maintenue à la périphérie d’elle-même, elle ne s’accorde plus le temps de faire une vraie pause qui lui permettrait d’obtenir une meilleure écoute et la conduire à faire le bon choix. Est-ce de sa faute si elle est conditionnée à suivre une direction contre-nature qui la maintient dans la souffrance ? C’est comme si vous disiez à un drogué que c’est sa drogue qui le maintient dans son état. Il vous dirait « oui ! mais je ne peux pas faire autrement ». Pensez-vous que ce soit la Vie qui lui indique le moyen qui le précipitera prématurément dans la mort ? Etes-vous aussi dépourvu de réflexion qu’un mégot de cigarette? Il y a dans ce monde des prédateurs qui savent utiliser vos peurs, qui exploitent vos faiblesses, vos superstitions, vous maintiennent dans l’ignorance, savent habilement vous impressionner et vous flatter. Fermez vos oreilles aux chant des « sirènes » et apprenez à écouter votre petite voix intérieure, c’est celle qui vous fera reconnaître celui ou celle qui vous aidera à vous guérir et à évoluer.

Le bon thérapeute est au service de la Vie.

ENTRAIDE : Croyez en vous en Dieu ?

A.HAUUY : Je crois en la Vie, je crois que J’existe, je crois en l’Existence ; je crois en une Force de cohésion intelligente, en un Principe directeur qui gouverne l’ensemble de la manifestation dont je suis issu et qui me permet d’en témoigner. Cette force toujours en activité, toujours en mouvement tend toujours vers l’harmonie, vers la perfection. Nous avons le privilège de nous associer au mouvement créateur qui sans cesse « mémorise » chaque instant et j’ai le choix en tant qu’ "être conscient" d’être associé aux énergies constructives (énergies hautes) ou à celles qui doivent être recyclées (énergies basses) . Rien ne meurt, tout se transforme, il nous faut apprendre à nous positionner au sein de cette transformation et grâce aux lois immuables « d’action et de réaction » et de « répulsion-attraction ».- nous découvrons le principe fondamental qui permet la perpétuation de la vie, l’Amour ; « Nul ne peut aller au Père s’il ne passe par Moi » . Cette voie là, je la reconnais comme étant la seule à nous révéler le « Père » comme l’appelait Jésus-Christ

ENTRAIDE : Je reviens à la guérison de nos maladies telles que nous avons l’habitude de les désigner ; selon vous la médecine a emprunté une direction erronée, expliquez-nous.

A.HAUUY: L'erreur médicale grâce à laquelle les laboratoires pharmaceutiques réalisent d’énormes profits, est de considérer tous les troubles qui se manifestent dans l’organisme comme des « désordres » qu’il faut nécessairement réprimer.- Chaque instant est un moment nouveau, la Vie est une succession d’instants qui amènent des transformations ; notre organisme subit cette loi et au moindre obstacle rencontré par le flux vital, à la moindre stagnation, il dispose d’un dispositif pour l’éliminer sinon il y a inflammation et dégradation. Notre organisme a un système d’épuration, un système d’auto-défense qui réagit spontanément à la moindre alerte grâce à l'énergie vitale disponible. - Qu’est qu’une allergie ? Sinon qu’une réaction d’auto-défense de l’organisme ! C’est ce que n’ont pas compris les allergologues qui prescrivent malgré le peu de résultat des pommades cutanées parfois pendant de longues périodes avec le risque d’exposer leurs patients à des problèmes plus graves. Qui est responsable ? Le manque de bon sens ou une mauvaise formation médicale? Nous avons coutume de dire « errare humanum est » (l’erreur est humaine) et la médecine n’a qu’une obligation de moyen …! Mais quand l’erreur se répète pendant de longues années au détriment de la santé et contribue même à sa détérioration (altération des gènes par les substances toxiques), c’est une faute très grave !

CONSEIL DU MOIS

Combattre naturellement le rhume

Cette saison de l’automne rend le poumon plus vulnérable, notamment au froid. Si les facteurs agressants de l’organisme sont des énergies climatiques de type froid, nous serons alors en présence du fameux “ coup de froid “ dont les effets sont la fatigue et la frilosité. En médecine chinoise, on dit « excès de YIN par excès de froid et de vide ». Il conviendra donc d’éliminer le froid en consommant des aliments à saveur dynamisante qui associent l’amertume, l’acidité et surtout le piquant, tels que : le piment, le gingembre, la mangue, la chair de la poule ou du mouton et boire hors des repas, du jus de citron chaud miellé dans lequel on aura râpé un peu de gingembre. Pour un rhume par exemple, occasionné par une humidité froide, il nous faudra tonifier le poumon et disperser les glaires et les mucosités. Nous consommerons alors : pommes, poires, amandes, miel (pris seul et loin des repas), gingembre, oeufs, chair de poule ou de mouton. Dans les autres cas d’atteinte plus profonde du poumon, tel qu’une bronchite par exemple il faudra renforcer les défenses. Mais dans tous les cas mieux vaut prévenir que guérir. Aussi préconise t-on en début d’automne un drainage préventif. (voir article)



La soupe réchauffante :
Cette recette est idéale après avoir pris froid, avant même que le nez n'ait commencé à couler. Préparez une soupe claire avec des échalottes, un peu de sel et de poivre (ou de gingembre), en laissant mijoter à feu doux pour 20 minutes au maximum. Une tasse peut suffire.

« Il vaut mieux d’abord renforcer naturellement les défenses que les affaiblir par des artifices médicamenteux (vaccins et antibiotiques).

Le meilleur médecin est celui qui médicamente le moins et rééduque le plus »



Article réalisé par Alain HAUUY