POURQUOI EST-IL DIFFICILE DE MAIGRIR A L’AGE ADULTE ?

Tout simplement parce que c’est dans notre enfance que nous éduquons notre système digestif !
Pendant la jeunesse, grâce à la bonne activité de nos glandes et de nos émonctoires, l’organisme accepte les excès alimentaires ou les “ faux aliments” (fastfood, pâtisseries etc..) que nous lui imposons, et cela sans gène digestive; l’élimination se faisant bien, il n’y a pas de surcharge en graisse. En prenant de l’âge, au delà de trente-quarante ans, nos glandes, nos organes digestifs et nos émonctoires sont fatigués de nos excès de jeunesse et nos métabolismes ont perdu de leur potentiel d’énergie et de plus, avec l’âge, la sédentarité s’installe....
En conséquence plus on vieillit et plus la quantité de nos aliments devrait être réduite (diététique) pour privilégier la qualité (nutrition), mais pas n’importe comment!
Le corps doit s’épurer se détoxiquer en douceur, il doit sortir de l’accoutumance prise souvent pendant de longues années, sans engendrer de réactions préjudiciables qui ne contribueraient en fait à ne l’user que d’avantage.



L’excès pondéral et la perte des formes disgracieuses ne se combattent qu’avec une vigilance constante !
Donc, même si vous venez me consulter et que je vous propose un protocole naturopathique avec conseil alimentaire individualisé, massage chinois ou lympho-drainage avec éventuellement sophro-relaxation, la suppression des kilos superflus ne s’inscrira dans la durée que si vous maintenez un effort constant.



HYGIENE ALIMENTAIRE PLUTÔT QUE RÉGIME !



Les régimes alimentaires mêmes s’ils sont parfois contradictoires ont tous un point commun, ils font tous maigrir....le seul problème c’est qu’ils ne durent pas et que pour beaucoup, ils signifient privation, faim et difficultés.
Si vous ne mangez que des salades, que des carottes, que des ananas, vous maigrirez c’est sûr, le seul inconvénient c’est l’effet YO-YO ou reprise de poids initial avec quelques kilos en plus, de la fatigue, de l’agressivité, de la déprime, un relâchement des tissus, de la décalcification, et parfois des tentatives de suicide.....
C’est simple à comprendre si l’on sait que le poids est formé de la masse musculaire (masse maigre), de la masse osseuse et de la masse graisseuse et que c’est l’eau, du point de vue moléculaire qui représente la majorité des constituants organiques. Le bon sens consiste à éduquer l’organisme à l’élimination déchets et à mieux brûler les graisses afin d’éviter une perte d’eau par déshydratation, une atrophie de la masse musculaire et une déperdition de la masse osseuse. D’autre part nous sommes tous doté d’une “ horloge pondérale “ , l’hypothalamus , qui se situe à la base du cerveau, et qui est chargée de réguler le poids. Or un gain ou une perte de poids ne sont enregistrés dans ce pôle de contrôle que six mois après ! C’est le phénomène du “levier”. Donc si vous perdez au cours du mois de mai 5 kgs, votre cerveau demeure réglé pour des prises alimentaires sur la base de votre poids initial jusqu’au mois d’octobre!
Il ne faut pas perdre plus de 1 kilos de poids par mois si l’on veut maintenir dans le temps, sans inconvénient, un bon indice de masse corporelle.



Cinq points importants sont à respecter :



1- drainer les émonctoires et activer le métabolisme
On relance le système d’élimination en s’aidant de plantes à usage émonctoriel telles que pissenlit, fenouil, bardane, christe-marine ou fucus etc....
2- Éliminer les sucreries et les aliments trop raffinés
3- choisir des aliments riches en fibres, une protéine obligatoire à chaque repas et boire de l’eau.
Les fibres aident à réguler le processus de digestion et le métabolisme des graisses. Un aliment protéiné de qualité, tel qu’un oeuf « bio » ou un poisson sauvage, figurera à chaque repas obligatoirement, il est indispensable au maintien de la masse musculaire et de la densité osseuse. Boire de l’eau, car la déshydratation baisse le niveau d’énergie et perturbe le métabolisme des graisses.
4- Dîner léger, avec un légume, une céréale et une seule protéine car nous stockons plus facilement les aliments pendant la nuit.
5- faire de l’exercice
Marche, jogging léger, vélos et surtout natation sont excellents pour le tissus adipeux. L’exercice modéré mais régulier permet de brûler les calories sans danger mais surtout de stimuler le métabolisme des graisses pendant les deux jours qui suivent.



=> ATTENTION : Éviter les substituts de repas protéinés
en poudre !



Ils créent ou contribuent à la surcharge hépatique et/ou rénale existante (ce qui est souvent le cas chez les personnes en surcharge pondérale) or celle-ci est souvent impliquée dans les phénomènes d’allergies, d’agressivité et de fatigue !



C’EST AUSSI UN PROBLÈME D’ENERGIE !



En médecine traditionnelle chinoise, la nutrition est d’abord régie par un méridien baptisé TCHONG-MO. Ce méridien gouverne toutes les mutations de l’homme, qu’elles soient alimentaires ou psychologiques. Ce méridien dont le parcours nécessite l’usage de la main et la moxibustion (méthode chinoise), est responsable de la DIGESTION, puisque digérer, c’est transformer l’aliment en énergie. Mais comme c’est lui aussi qui détermine nos changements psychiques, on peut en déduire :



Nourriture, émotion et image de soi.... même combat !



Si un méridien fonctionne mal sur un plan il est déréglé sur d’autres plans. Ainsi la fonction alimentaire de TCHONG -MO n’est jamais la seule à être perturbée, les fonctions psychologiques le sont aussi avec perte d’impulsion vitale et incapacité à se remettre en question : il y a une stagnation dans le corps et dans la tête; « arrêter de bouger, c’est grossir et grossir c’est arrêter de bouger... »



TCHONG -MO, UNE AIDE THÉRAPEUTIQUE EFFICACE !



Si on rééquilibre TCHONG-MO, on agit à la fois sur la capacité à transformer les aliments et sur la mobilité psychologique. Les résultats dépendent du tempérament et de l’âge du patient, mais ils sont en général très rapidement visibles et ils durent, surtout s’ils s’associent aux règles très simples de la naturopathie.



LA PLANTE DU MOIS : LA CHRISTE MARINE
C’est un fenouil marin que l’on trouve sur les côtes de la Manche ou de l’Atlantique et qui est riche en sels marins et minéraux, en particulier du potassium.
Par ses propriétés diurétiques, on constate un effet bénéfique sur les excès de poids et la cellulite.

(ARTICLE PARU DANS LE JOURNAL ENTR'AIDE)

Article réalisé par Alain HAUUY