L'augmentation constante de l'usage de médicaments chimiques témoigne de l'ignorance du plus grand nombre dans ce domaine y compris de la plupart des praticiens de santé dont spécialistes et responsables !

A QUELLES SIGNES RECONNAIT-ON UN BON SOMMEIL ?

Si vous avez dès le réveil le besoin d’agir, de participer et de réagir, c'est que votre sommeil aura été réparateur. Il vous est facile de reconnaitre ces trois critères à quelques indices : une excellente humeur dés le lever. le teint frais, une pensée lucide et une excellente mémoire en général.

SACHEZ TOUTEFOIS POUR QUE CES INDICES PUISSENT S’EXPRIMER, IL FAUT QUE:


1- l’endormissement ait été rapide, l’endormissement d’un très bon sommeil doit s’effectuer en 1 à 2 minutes

2- il doit y avoir un sommeil très profond et continu, si il y a des réveils dans la nuit, le sommeil perd de sa qualité, de sa valeur.

3- le réveil doit être plein d’énergie


Ces trois critères témoignent que le sommeil a été efficace et qu’il a rempli toutes ces fonctions.



LES 4 FONCTIONS DU SOMMEIL

Les fonctions essentielles du sommeil ont pour mission de restaurer les cellules du cortex (le cerveau pensant); et par voie de conséquence celles de tout l’organisme. - L’organisme humain possède en effet une capacité à réparer lui-même ses propres dégâts, mais seulement au cours du sommeil.

Le sommeil correspond à une déconnexion du cerveau central avec le système végétatif, autrement dit, avec tout ce qui concerne la vie de relation (langage, réflexion, sensations, motricité) afin de permettre à quatre autres fonctions vitales de se mettre en oeuvre : la relaxation, l’épuration, la restauration cellulaire et la recharge en énergie vitale qui vont permettre à l’organisme, de se re-préparer au cours de ce sommeil, à vivre une nouvelle journée. En quelque sorte nous pouvons faire la comparaison avec un véhicule automobile que l’on immobilise dans un garage pour effectuer la révision : on fait la vidange, on procède au remplacement de certaines pièces et à la recharge de la batterie.

1ère fonction, LA RELAXATION. Le sommeil a comme objectif premier, de mettre le cortex (le cerveau pensant) et l’organisme au repos.

Les études scientifiques ont pu montrer, que le sommeil est fait de cinq cycles de 90 mn environ se répétant cinq fois au cours de la nuit et qu’il débute par une première phase “d’endormissement” durant laquelle les ondes cérébrales se ralentissent considérablement. A ce stade et pendant environ 90 mn, on vit ce que l’on appelle le “sommeil profond”. Cette relaxation très profonde correspond à une économie d’énergie considérable, puisqu’elle permet de reposer à la fois le cerveau, la musculature et les sensations, et dès lors, ce qui est pour nous très important, l’utilisation et le fonctionnement des autres fonctions indispensables et en particulier la 2 ème qui est l’épuration.

2ème fonction, L’EPURATION. Il se produit un véritable nettoyage toute la nuit de l’organisme, ce nettoyage correspond à ce que l’on appelle en naturopathie la phase de désintoxication. L’ épuration de l’organisme il faut le savoir, est deux fois plus active la nuit que le jour et l’organisme profite alors du sommeil pour épurer les liquides (sang, lymphe etc.) par le foie, les reins et la peau et nettoyer ses tissus surchargés. Si cette phase d’épuration a été correctement effectuée, l’urine du matin doit être foncée. On évitera en conséquent de surcharger le repas du soir pour ne pas gêner le processus d’épuration profonde. L’épuration va se faire, aussi sur le plan mental, en particulier au cours des rêves périodiques qui viennent à peu près toutes les heures et demi au cours de la nuit entre les phases de sommeil profond . C’est au cours de la phase dite “paradoxale”, que l’on rêve. Il y a alors élimination normale par le rêve, des frustrations ou des manifestations plus ou moins inquiétantes vécues la journée et même aussi les journées précédentes.

3ème fonction, LA RESTAURATION CELLULAIRE. Le sommeil est hautement qualifié également, pour régénérer les tissus du corps ; pour cicatriser les blessures. Au cours du premier sommeil surtout, il y a en particulier la sécrétion d’une hormone importante, dont le rôle est de favoriser la reconstitution des cellules usées, c’est important pour la croissance, et pour les personnes qui connaissent des désordres sur le plan cellulaire. Il conviendra donc d’avoir un endormissement profond au moment où cette sécrétion hormonale est optimale. Passé minuit, le sommeil s’allège.

4ème fonction, LA RECHARGE en énergie vitale, dans la mesure ou le sommeil a été suffisamment profond et réparateur, va servir à alimenter en influx nerveux la substance blanche sous-corticale et les plexus nerveux et servir à la “recharge” des glandes endocrines dont les hormones jouent un rôle fondamental dans le maintien de la vie et de la santé. Quand le sommeil a été efficace, c’est à dire si l’épuration somato-psychique a été correctement effectuée, le matin on se réveille en pleine forme, plein d’énergie, et l’organisme étant bien reposé, la pensée du matin est beaucoup plus claire que celle du soir .

En résumé: au cours du sommeil, le corps physique comble ses pertes minérales, et remplace les cellules mortes, le psychisme s’épure par les rêves et enfin le corps se recharge en énergie.

Ces 4 phases sont celles du sommeil naturel réparateur. Aucun traitement ou méthode médicale ne peut y suppléer, il faut donc apprendre ou plus exactement réapprendre à dormir selon des méthodes physiologiques fondées sur une hygiène alimentaire, nerveuse et mentale .



CONSEILS POUR BIEN DORMIR


1- FAIRE CONFIANCE EN LA NATURE ET S’ABANDONNER AU SOMMEIL EN RESPECTANT LES RYTHMES

Trop souvent au lieu d’entendre l’invitation à se relâcher ou à dormir, nous repoussons plus loin encore nos limites et nous puisons dans les réserves d’énergie. Apparaîssent alors , sautes d’humeur, angoisses, manque de concentration, céphalées etc. autant de messages envoyés par le cortex surmené . Ensuite peu à peu, s’installent une fatigue chronique avec baisse de la vigilance puis c’est la perte de confiance, la lassitude, la déprime, la chute de tension, et une moindre résistance aux infections etc...

2- AVOIR UNE BONNE HYGIENE ALIMENTAIRE

Nos habitudes alimentaires nous incitent à abuser d’ aliments de haute valeur énergétique mais malheureusement grands pourvoyeurs de résidus ( colles et cristaux) telles que viandes , céréales et produits laitiers, alors que notre système digestif est d’avantage prévu pour la consommation de plantes potagères et de fruits frais et d’en une moindre mesure de petits animaux ou de sous produits animaux (poissons, coquillages, oeufs, etc.). Une alimentation trop riche en hydrocarbone et en protéines animales, en aliments cuits et en savants mélanges gastronomiques accompagnés de vins et d’alcool et café ne peuvent qu’entraîner , surtout pris le soir , une "dyssomnie" peuplée de rêves désagréables. Dans ce cas, la phase digestive s’accroît au détriment de la phase d’élimination profonde, elle s’accompagne d’une fermento-putrescence intestinale et d’un épuisement nerveux contribuant très rapidement à l’encrassement de l’organisme, celui-ci étant à l’origine de la plupart de nos maladies et troubles du comportement.

3 - AVOIR UNE BONNE HYGIENE PHYSIQUE

Le manque d’oxygène est une carence physiologique qui accompagne la sédentarité.

Le système nerveux et les glandes endocrines sont de grands consommateurs d’oxygène ( le cerveau consomme environ 18% de tout l’oxygène extrait du sang par l’organisme). Une journée au grand air et l’exercice modéré favorisent l’endormissement. Le manque d’exercice et le défaut d’oxygénation vont pour leur part contribuer à l’encrassement cellulaire et à la perturbation sur les plan nerveux et psychiques

4- AVOIR UNE BONNE HYGIENE MENTALE

Du fait des exigences de nos sociétés industrielles qui nous ont “coupé” de la nature, nous sommes de plus en plus sujets aux stress, aux angoisses et aux émotions. Nous sommes en permanence soumis à un état de défense glandulaire qui finit par bloquer notre mental autour d’idées fixes. Ainsi naissent les obsessions présentes jour et nuit . L’énervation et la dyssomnie s’installent, les nuits deviennent si longues, si agitées que l'on arrive même à appréhender le moment de se mettre au lit. On utilise alors des dérivatifs qui nous épuiseront encore d’avantage, lecture, télévision, tabac, boisson, etc. et enfin on se laisse “piéger” par les hypnotiques qui nous font perdre nos réflexes, notre vigilance et notre discernement avec toutes les conséquences nuisibles pour autrui. La sur-excitation psychique va, conjointement à l’encrassement organique être à l’origine des maladies “psychosomatiques” ou de la dépression nerveuse . Il nous faut donc apprendre à nous relaxer.

A travers la relaxation profonde, on retrouve toutes les caractéristiques du sommeil paradoxal (phase de rêves) et on comprend alors, comment grâce à la relaxation, une meilleure récupération physique et psychique est possible, d’où un éventuel raccourcissement du temps de sommeil chez certaines personnes. On peut même utiliser la relaxation profonde pour compenser un manque de sommeil.

Relaxation, et maîtrise du stress, pour améliorer la qualité de votre sommeil, c’est ce que vous propose LA SOPHROLOGIE PEDAGOGIQUE (méthode de Gérard DURUZ), qui plus qu’une méthode de relaxation vous amène à un meilleure relation avec vous-même et avec la Vie!


LES VERTUS DE LA LAITUE

Ce qui caractérise la laitue, comme du reste la plupart des crudités cultivées dans le respect des lois de la nature (culture bio), c'est sa valeur vitaminée et minérale.

Par ses diverses variétés, par ses qualités minéralisantes (fer, potassium, phosphore, calcium, iode) , vitaminées (vit. A, B1, B2, C, PP, E, K ) et ses vertus anti-anémiques, la laitue a une place importante en nutrition. D'après le célèbre médecin-hygiéniste, le Dr CARTON, les meilleures variétés d'été sont la laitue PIONNET (qui est lente à monter), et la laitue de la PASSION que l'on sème à partir du 15 Août.

La laitue (lactuca virosa) par sa valeur vitaminée et minérale, permet d’éviter les déficits du bilan calcique. Elle constitue un aliment aliment entièrement assimilable (contrairement au lait de vache et aux sels de calcium de la pharmacopée) elle peut en conséquence aider utilement la croissance de l'enfant.

Par son fer et ses minéraux indosables (zinc, cuivre) elle combat efficacement l'anémie (dite par manque de fer) et la chlorose par appauvrissement minéral du sang.

Quant à la cellulose contenue dans la fibre de la laitue, elle apporte à doses modérées les principes dynamiques permettant un fonctionnement intestinal régulier (action sur les fibres lisses). Les constipés devront consommer de la laitue deux fois par jour.

A ces qualités fondamentales de la laitue, s'ajoutent ses vertus d’antitussif et surtout d'aliment calmant du système nerveux que lui découvrit en sont temps HIPPOCRATE père de la Médecine hygiéniste (de la santé naturelle...!).

C'est un hypnotique naturel qui permet au sommeil de remplir ses fonctions réparatrices au niveau cellulaire et psychique, ce que ne peut faire les hypnotiques de la synthèse chimique et autres dérivés opiacés qui surmènent la fonction hépatique, coupent les rêves et entraînent des troubles de comportement.

Article réalisé par Alain HAUUY

Lien :

http://multimediaprevert.free.fr/articles

Bibliographie : "le sommeil naturel" par Roger CASTELL (courrier du livre Mars 1988) qui fut un de mes professeurs à l'Ecole PV Marchesseau. Je l'ai sélectionné pour sa clarté, pour les procédés faciles à mettre en oeuvre. L'ouvrage d'un spécialiste mais aussi d'un grand humaniste.





Le meilleur médecin est celui qui médicamente le moins et rééduque le plus »






" manger,bouger,relaxer"





-