Dans l'apologie de Socrate, faisant parler le sage Socrate, Platon a écrit en 399 avant notre ère :

"Ce n'est pas la richesse qui est une vertu mais la vertu qui est une richesse"