Comment peut on jouir de cette vie quant on sait que la mort nous attend au bout de notre bref passage sur terre ?
Nous voyons les membres de nos familles, vieillir, souffrir, tomber malade puis nous quitter un à un avec ce même cri qui accompagne la naissance de chaque bébé.
Puis viendra notre tour d’affronter ce chemin épineux.
 
Suis-je pessimiste comme le dit si bien Mehtap ou seulement un réaliste encore un peu lucide ?
 
Ce à quoi je veux aboutir est que notre destin est déjà trop pénible, alors pourquoi les hommes rendent la vie encore insupportable à leurs semblables en les agressant, en passant du temps à mettre en place des combines cyniques, en essayant de prendre à autrui le peu de joie qu’ils croient posséder.