je viens d'écrire le témoignage que je lirais cet aprèmidi a la ceremonie d'adieu pour tante Antoinette; qui nous a quitté samedi a 85 ans; elle était précieuse pour moi, là dans des moments difficiles et toujours a me tendre ses bras alors que mes parents m'avaient rejetée; elle a été pour beaucoup d'entre nous un reconfort inoubliable; tout d'abord dans sa petite maison de vacances du village de notre jeunesse, dans le bas-rhin, nous attendions ses vacances avec impatiene, guettant le moment ou ses volets étaient ouverts; elle s'y s'est installé definitivement a la retraite; elle est revenue ici dans le haut-rhin a MUlhouse près de sa fille alors que son mari était malade; elle etait donc près de chez moi et ses petits enfants ont le meme age que mes enfants; nous avons pu nous voir assez souvent pour de petites visites inoubliables et je n'oublierais jamais cet aprèmidi quelle a passé dans notre ferme avec tante soeur, sa soeur, Agnes sa fille , ainsi que et Ariane et Thomas ses petits enfants. Mes oncles tantes et cousines du Bas-Rhin méme eloignés, font le deplacement, hélas pas mon pére son frére, qui bien sur a rompu tout lien avec toute la famille!

Au revoir Tante Antoinette!

Dans ton livre d'images
des souvenirs laissés en héritage
Plein de tendresse
du temps de ma jeunesse

Au fond d'un chemin
ta petite maison accueillante
halte obligée et bienfaisante
déguster ta tisane de mélisse si rafraichissante
au retour d'une chaude journée d'été
y retrouver Oncle romain ton frère missionnaire
et la Tante soeur
Oncle Thiébaut et son air malicieux
toujours rieur et facétieux
pour de doux instants partagés.

Discréte et effacée
avec tes yeux pleins de bonté
tu savais consoler nos coeurs
calmer nos douleurs
nous redonner espoir
dans les moments trop noirs.
Ta présence rassurante,
bienfaisante
au départ de grand-pére et grand-mére
Ton soutien à mes côtés
hospitalisée, seule et abandonnée.

Te retrouver pour de doux moments
avec ma famille, mes enfants
tes petits-enfants
parler de leur avenir,
évoquer des souvenirs;
Quelques furtives visites de tendresse
dans ton petit appartement
où tu abritais ta vieillesse
entourée de ta fille et tes petits-enfants

a toi qui est partie
au revoir et MERCI
il y a du chagrin dans nos yeux
en ces moments douloureux
tu ne seras plus la pour sécher nos pleurs
Il nous reste pour apaiser nos coeurs
ta tendresse et ta douceur
COMME UNE MELODIE DU BONHEUR