PâquesUne semaine ceinte de traditions

le 31/03/2013 à 06:00Textes : Hervé de Chalenda


Les « crécelleurs » de Kientzheim. Hier et avant-hier, ils ont traversé le village trois fois par jour pour appeler à l’angélus, en remplacement des cloches rendues muettes par la Passion. Photo Thierry Gachon

À Pâques comme à Noël, les traditions religieuses et profanes abondent et se mélangent. Petit tour d’horizon des coutumes alsaciennes liées à la Semaine sainte avec l’historien-folkloriste Gérard Leser, qui publie un ouvrage sur le sujet.





Ces traditions, souvent, ne sont pas spécifiques à l’Alsace : elles existent ou ont existé aussi ailleurs. Mais dans cette région, au moins, s’entretient le souvenir de leur formidable diversité. Non seulement on se souvient de ces principaux rites, mais on trouve encore trace de nombre de leurs variantes, ces petits particularismes dans les appellations, les comptines ou les façons de procéder qui faisaient se distinguer un village par rapport au suivant.

Un moment religieux et païen

Pourquoi cette rémanence ? Parce que, « dans cette région constamment ballottée entre deux nations, la tradition a servi de rempart symbolique » , avance l’historien-folkloriste Gérard Leser. On aurait, ici, cultivé sa culture pour affermir et affirmer son identité. Et l’intérêt pour les coutumes populaires a été encouragé par une belle filiation de penseurs et d’artistes alsaciens (Stoeber, Spindler…), dont Leser est, aujourd’hui, l’un des plus sûrs représentants.

Après avoir rassemblé dans un précédent livre (qui sera réédité cet automne) tout ce qui fait Noël en Alsace, il récidive à présent avec Pâques. Et cette fête n’est pas en reste, bien au contraire…

Pâques est l’événement central du christianisme, avant la Nativité : la Passion et la Résurrection sont au cœur de cette foi. Mais cette fête s’accompagne aussi d’une forte symbolique païenne, la Résurrection du Christ coïncidant avec la renaissance de la Nature.

Entre Vosges et Rhin, et entre hiver et printemps, les traditions abondent. Fruit de vingt ans de recherches, ce recueil en conserve, et révèle, une quantité impressionnante, alors qu’il n’aborde même pas les traditions juives.

En voici un échantillon. Pour continuer à ne pas les oublier.

LIRE Pâques-Oschtera en Alsace, Rites, coutumes, croyances , par Gérard Leser, éd. du Donon, 182 pages, 25 €.

PLUS WEB Notre vidéo sur les crécelles de Kientzheim sur notre site internet : www.lalsace.fr