SOUVENIR POUR LE VIEUX BONHOMMME

17octobre a peine 0h30 d'une nouvelle journée
tu t'es endormi pour l'eternité
fatigué de lutter contre la maladie
c'est la délivrance
finies les souffrances
ton visage pour toujours endormi
reflétant une sérénité retrouvée
sur un repos bien mérité
après une vie de labeur achevée




le jour s'est levé
sur ton départ annoncé
personne ne m'a cherchée pour te dire adieu
te tenir la main une dernière fois
tu es parti en silence
comme l'était ta présence
sans vouloir déranger
a l'aube de l'automne amorcé
comme un fruit mûr de l'arbre tombé

nous laissant en héritage
l'amour de cette vigne en partage
bonheurs simples sur cette terre
que tu a travaillée et rendu prospére
chaque automne qui vient nous apporter
les fruits mûris à récolter
pour nous souvenir de ta présence
malgré ton départ et ton abscence
vieux bonhomme



Anne-Marie 17octobre 2007