Dur de trouver un titre d'article pour un pêle-mêle de nouvelles ... pour ne pas dire un fouilli.

& c'est là qu'en plus, je me rends compte que je n'ai pas encore chargé certaines photos illustrant mes propos ... mère indigne que je suis.

Mon dieu, que le temps passe vite ! J'ai presque l'impression d'avoir accoucher hier & pourtant chaque jour, la réalité m'explose au visage : ma fille a incroyablement changée & ne cesse de m'étonner.

A 2 mois, mademoiselle tenait sa tête. Le mois suivant, elle se retournait déjà & nous poussait de joyeux roucoulements. A 3 mois, elle tournait seule les pages de ses livres. Le mois suivant, elle découvrait les joies que procurent le fait de déchirer du papier. Son portique lui aura servit de ses 1 mois à ses 6 mois, lorsqu'elle a enfin manifesté un intérêt pour la position assise. En 15 jours à peine, elle a maitrisé le 4 pattes & s'en est vite détourné pour s'acharner à se mettre debout pour marcher. A ce moment là, nous avons effectué notre première tentative de peinture aux doigts. Un peu laborieux :-) mais un premier chef-d'oeuvre à l'arrivée. Mademoiselle vocalise de mieux en mieux ; le 25 juillet est sorti par mégarde le premier maman au milieu d'une litanie de mamamama.

Depuis vendredi dernier, elle a quitté mon lit pour passer la totalité de la nuit dans le sien dans sa chambre. & contrairement à ce que la grande majorité me prédisait, ça n'a pas été un calvaire. (j'en profite pour avoir une grosse pensée pour ma chère Antigone, copinaute de Q/R qui par ses convictions en le maternage m'a permis de suivre ma voie de maman) Ce matin, j'étais tellement claquée que c'est même ma mère qui est venue me réveiller pour me dire que ma fille jouait depuis une demie-heure dans son lit.

Elle commence à montrer les choses du doigts, va chercher elle-même ses livres dans sa bibliothèque, se tient debout en appui & depuis hier tente de se lacher.

Je suis toujours aussi crevée car Poupette a d'horribles rages de dents : les nuits sont courtes & les journées entrecoupées régulièrement de moments infernaux.

Lorsque ça se calme, je retrouve mon petit trésor dont je suis complètement gaga.

De mon côté, j'ai tourné le chapitre vie sentimentale pour me retrouver égoïstement. Résultat, trois romans & demi de fantasy lus (La trilogie de Bartiméus de Jonathan Stroud que je recommande vivement tellement c'est tordant de rire & là, je viens de commencer La trilogie Morgenstern d'Hervé Jubert ... pas mal du tout mais très thriller) & dès que j'ai cinq minutes tranquille chez moi, je barbouille ... si bien que ce matin, mal réveillée, j'ai fait de la peinture au café !!!

Je vous invite à vous ballader dans les dernières photos que je vais charger sur ce blog pour commenter mes divagations acryliques.

Bisous, tout le monde !