Un jour, j'ai vu,
l'amour dans tes yeux, message reçu .

Un matin, j'ai compris,
Fini les chagrins, le déni.

Une heure, j'ai appris,
dans tes bras, mon corps surpris.

Une seconde, j'ai voulu,
tomber les masques, etre perdue.

Tic,tac, le temps defile,
Et mon ame, de nouveau fébrile.

J'arrete le temps,
Et je savoure le doux present.

Peu m'importe l'étérnite,
J'ai de nouveau envie d'aimer .

Sans angoisse, ni retenue,
Au dela des questions, des contenus .

Juste etre vrai, enfin, pour toi,
et vivre enfin comme il se doit!