Le silence, quand on y pense,

Tout ce qu'on peut en dire,

Et après, mourir.



Le silence, quand on y pense,

Se prête aussi à rire, en délire.

Le silence, quand on y pense,

Ça pèse lourd, dans une balance.

silence, quand on y pense,
Ça peut aussi être gai,

Dans les yeux de l’être aimé !



Chut, silence, un cœur est en partance,

Plus de bruit, seul son souvenir survit.



Un silence, une émotion,

Pour ne pas perdre la raison.

Le silence si on le réfléchit,

C'est que déjà notre cœur s’ennuie!



Le silence pour savourer,

Des moments forts d'éternité.

Silence forcé, pourquoi en rajouter !