Propagande poétique


« L’art c’est l’art, avant l’art ça n’est pas l’art, après l’art ça n’est plus l’art » : TOUT A L’ENVERS !
Et si l’art n’était qu’un «Je » d’enfant ?
Non ? Et pourtant…. R .E.V.E.R. à l’endroit comme à l’envers ça fait toujours rêver…

L’art se cache dans nos rêves, au paradis des utopies
Dans nos cauchemars - cache-mort - tout à l’enfer
On s’accroche… aux réalités de l’endroit, le purgatoire
On s’écorche… aux cauchemars du revers.

Si je veux faire de l’art, - ce n’est qu’un « Je » d’enfant – je crache le mot « Rêver »,
D’abord à l’envers, car l’art a un sens, c’est l’essence même de l’art :
A l’envers ce sont mes sens, mon émoi, que j’envoie de moi jusqu’à toi…
L’art c’est ce chemin de l’envers vers l’endroit

Les arts lézardent nos pensées : Tout est art ?
Tout têtard peut devenir grenouille ou crapaud, ou pourrir dans la mare
Oui, tout est têtard d’art… Comme l’adulte fut enfant… C’est l’enfance de l’art…

L’art est une offense, et une autodéfense, il est là pour te vaincre, et là pour te convaincre,
S’il fait mouche, il te touche, tous les arts sont martiaux …
Ils sont beaux parce qu’utiles, et utiles parce que beaux...

Utiles
A mon élévation
La matière brute
C’est l’émotion, mon fin-fond
Que je sculpte … Et je polis
Car pour briser le grand interdit,
Se mettre à nu devant l’inconnu
Il convient que le message soit admis,
Qu’il soit bien mis là où je l’avais voulu…

Utiles
Car c’est le seul chemin possible pour évoquer l’indicible,
Concrétiser l’abstrait et rendre beau le laid …
Il est le seul vrai don…. Le don de soi sans se sacrifier
Que l’on reçoit sans obligation… Et sans avoir à remercier

C’est ça pour moi l’art, et l’art c’est la vie…
Mais c’est de l’art de vivre à présent dont je parle
Certainement pas de l’art des bonnes manières,
Ou de jolis chemins qui ne transportent rien…

Car les ARTS, en anagramme,
Ni à l’endroit, ni à l’envers,
C’est l’art des bonnes manières
Et ça fait… des RATS !