Amore, Amore
Laisse-moi te dessiner, te rêver
Laisse-moi tes courbes te toucher
Laisse-moi de tes sommeils m'inspirer
Et faire de nos corps un éveil hanté



Amore, Amore
S'il te plaît, j'ai envie de flirter
De sentir mes vêtements déchirés
Sous la pression de tes doigts, sublimée
Et de nos désirs assouvis, exprimés



Amore, Amore
Je t'en prie, vivons la courbe
De nos envies, les plus exacerbées
Laisser les traces de nos luttes acharnées
Lâcher les effluves de nos âmes vidées



Amore, Amore
J'ai envie, ici, là, maintenant, de te respirer
Exister au-travers de tous nos souhaits
Être avec toi est de ces voluptés
Pour laquelle je ne cesserai d'exister



EsteBaN Hache