Ce roman, qui se passe à la fin du 19ème siècle, raconte l'histoire de la lutte entre les Britanniques qui colonisent l'Australie et les aborigènes qui se rebellent contre l'invasion de leurs terres. Elle repose sur des faits historiques, la vérité transpire tout au long de l'histoire. C'est aussi un roman d'aventure passionnant. Tout au long des 262 pages, nous suivons les aborigènes Banoubi, et en parallèle les Blancs appartenant à différentes couches sociales. Nous faisons connaissance alternativement avec les uns, puis avec les autres, et au fil des événements nous les voyons réunis, parfois dans l'amitié, souvent dans la mort. Trevor Steele a fait une fresque étonnante, pleine de vie, émouvante, non seulement de cette lutte et de ses protagonistes, mais aussi de toute la vie en Australie dans les années 1890: la recherche de l'or, les missions, les tentatives pour convertir les aborigènes au christianisme, la création de fermes dans les endroits sauvages, les atrocités commises contre les Noirs, les coutumes des aborigènes, la nature fascinante, etc ... Mais le roman est aussi un livre de philosophie et de réflexion, car les personnages se demandent souvent s'ils agissent bien ou mal. Beaucoup de grandes questions philosophiques de la vie sont abordées, à travers les pensées des Noirs et des Blancs.