La vilaine rosée
Gispée de feuilles


Martellées doucement
Comme la main


Entre-deux ascenseurs
Et la grille du ciel


Ta bouche d'ombre
Manque d'appui


Aux saphirs qui tanguent
Aux yeux qui savent

Mentir.