Enfants des rues
Enfants des bois

Sauvages déguenillés
Morveux de mon village

Athlètes des horizons
Cruelles engeances

Où êtes-vous à présent
Mes petits frères ?

Sans votre compagnie
Contre quoi-donc aurais-je posé

Ma tête illuminée d’enfant

Moi qui au sang versé
Voyait des hirondelles

Au fond des greffes paternelles

A quelle source de mirage
Aurai-je bu sans vous ?