Sérénité invertébrée, des lames de fond d'aciers,de fers forges de fontes éternelles laceraient mon ame,
j'éjaculais d'un sang maudit et perdu sur des sentiments insensés, la gangrène de l'esprit rongeait mes globules dénatures, je crachais ma haine de la survie inodore et mon corps se voulait une âme à la hauteur de la déraison d'un spasme inconnu et inattendu. La mort dans l'âme vieillissant de regrets méconnus et de certitudes programmées j'attendais cet amour introverti, instantané,immuable, éternel et méconnu dans son absolu éternel feminin.


Jean Philippe DESSAINT