L'éther du temps en est aux absides de la raison du savoir duplique où se perd la connaissance de l'être. Abstractions de thèses, de théories lumineuses, de théoremes sulfureux, de tangentes de l'esprit face au désir d'être. La lumiere vérite est en l'être révélé en sa chair acceptée et en son esprit ouvert à sa propre connaissance. Le désir d amour c'est avant tout être unifié dans sa capacité d'exister au dela du fantasme des voiles de la raison paravent planifié.

Jean Philippe DESSAINT