Une main qui se pose
Une bouche qui s'ouvre.
La vie devenue rose
Pour l'oeil qui découvre.
La douceur qui se prose
Sur un coeur qui approuve.


Des mots qui tremblent
De dire leurs sentiments,
Comme bon leur semble,
Faisant naitre,naïvement
La fragilité de l'ensemble,
En un murmure impatient.


Revienne le temps des fleurs
Sur des lendemains libérés
Balayant les jours en pleurs
D'une effluve de vent léger.
Ravalant le goût de l'erreur
Dans le rêve d'un baiser

Fabienne Lasseux....Falak