Je viens de boire une bouteille de bordeaux moelleux et je vois trouble. Je cherche désespérément mes lunettes me doutant bien qu'elles ne feraient pas de miracles!...Néanmoins, à tâtons, la démarche trébuchante, cognant les meubles, je vais dans l'arrière-boutique du magasin où je pense les avoir abandonnées avant de fêter la vente de mon fond de commerce.
Rien ici, je vais au garage en titubant. Je les ai peut-être laissées dans la voiture? Je m'emmêle les pieds dans le hérisson pour la cheminée et perdant l'équilibre, m'écrase sur la carrosserie. Le chat qui siestait paresseusement dessous, comme à son habitude,s'échappe en miaulant. Je me relève honteuse et confuse,ne pouvant jurer qu'on ne m'y reprendrait plus!
J'inspecte le plateau de bord, les vide-poches, les sièges, les tapis, rien! Pas la moindre paire de lunettes! Je pense alors que j'ai dû les oublier, hier , à l'apéritif chez ma voisine. Je m'installe au volant tourne la clef du contact....rien ,le silence. J'insiste, encore et encore , en vain :le contact ne répond pas.
Chienne de vie, ma vue ne s'éclaircit pas! Je suis coincée. Dépitée, je tourne machinalement le bouton de la radio entraînant par là même les essuie-glaces. Comme s'ils pouvaient effacer le léger voile qui gêne ma visibilité, je les laisse balayer le pare-brise devant mes yeux.
Un air de musique rock des années 60 remplit soudain l'habitacle. Je pense à mes vingt ans, à la voiture qui ne démarre pas , à mes lunettes...D'un geste sec, j'ouvre la boîte à gants et en sort une bouteille de bordeaux moelleux, enrubannée d'un fil tressé , au bout duquel( non je ne rêve pas)! ...pendent mes lunettes!