Le soleil, une chaise longue au bord du lac, un verre à la main, un ami tout près à qui ne rien dire, n'est ce pas un avant goût de paradis?
Les bruits de la ville lointaine arrivent assourdis. Quelque effluves odorantes traversent l'air, venues de la guinguette proche où s'affairent un ou deux chefs toqués de blanc. Les moutons voraces paissent en silence dans le pré voisin. Seuls quatre petits curieux ont passé le museau à travers la palissade. Peut-être veulent-ils constater si l'herbe est plus douce à côté où auraient-ils des vélléités de liberté? Les enfants d'un collège voisin ont investi le terrain de basket.
AH! qu'il est doux de ne rien faire quand tout s'agite autour de vous même si c'est éphémère.