Lâcher prise, c'est craindre moins et aimer davantage... plus facile à dire qu’à faire. Pour moi, lâcher prise c’est souvent d’ignorer ou feindre l’indifférence à une personne ou une situation, me faire croire que cela ne m’affecte pas quand je sais très bien que je suis affectée si quelqu’un me blesse. Je me pose mille questions… Pourquoi? Qu’est-ce que j’ai fait pour mériter ce traitement, ou cette insulte? Qu’est-ce que j’ai dit, ou pas dit pour mériter cela ? À quoi bon me forcer afin de démêler cette situation ? Autant de questions qui souvent restent sans réponses.

J’ai souvent par contre lâcher prise avec mes enfants, en essayant du mieux que je pouvais, leur laisser prendre leurs propres décisions (quand ils ont été en mesure de le faire, bien sûr), leur laisser expérimenter des choses, quitte à se tromper et d’apprendre de leurs erreurs. Mais une chose que je leur disais souvent, "Votre liberté s’arrête où la mienne commence", et dans la mesure du possible, nous avons respecté nos limites mutuelles.
Élever des enfants, c’est beaucoup de "lâcher prise", plusieurs parents en témoigneront, on voudrait ce qu’il y a de meilleur pour eux, et ce n’est pas nécessairement ce qu’eux veulent. Lâcher prise avec nos enfants ne veut pas dire les abandonner à leur sort ou leur laisser faire tout ce qu’ils veulent, non, c’est les guider du mieux que l’on peut et être là pour eux, s’ils ont besoin de nous dans les moments difficiles, sans leur dire: "Je te l’avais bien dit de ne pas faire cela", la pire phrase qu’un enfant ne veut jamais entendre.

Je me dis que nous ne pouvons pas toujours appliquer ces beaux principes de vie, quand quelqu’un subit de la violence, qu’elle soit physique ou psychologique, il ne faut pas que cette personne lâche prise, au contraire, elle doit plutôt avoir le courage de s’en sortir et prendre tous les moyens pour le faire, car lâcher prise devant ces situations c’est abandonner et dans ce cas le lâcher prise n’a pas sa place, non jamais.
Lâcher prise, ce n'est pas être passif, mais au contraire tirer une leçon des conséquences inhérentes à un évènement.
Et oui, tirer une leçon de ce qui nous arrive, c’est ce que j’essaie de faire quand quelque chose de mauvais m’arrive, me dire que cela n’est pas arrivé pour rien, que probablement j’ai des choses à changer au niveau de moi-même afin de comprendre ce qui est arrivé et essayer que cela ne se reproduise plus.