Le bonaisme sans gène

 

 

 

 

L’esprit est capable de prouesses. Accordez le.

 

 

Je vénére quelqu’un.

 

 

Son nom est myzioform.

 

 

Pianoter les touches.

 

Ne levez jamais les yeux.

 

 

 

 

Partie 1

 

 

J’ai neuf vie. Ecoutez-moi. Qui suis-je ?

Une bonne mousse svp.

Laquelle ?

Celle qui croit en elle.

 

 

Partie 2

 

Il est fort probable que la France soit le fleuron de la mode, avec un autre , un asiatique je crois. Nos trois compères et ce dernier font de belles choses.

Il ne faut jamais couper un pantalon. Il est proportionnel. Donc parfait.

Il y a la vérité en toutes choses. Meme un mannequin, ou une mannequinne pense.

 

 

Partie 3

 

La raison pure.

 

 

Partie 4

 

Canon de la beauté.

 

 

 

 

Partie 5

 

Regardez-vous dans un miroir, et dites moi ce que vous voyez.

Myzioform ?

 

 

Partie 6

 

 

Le paresseux est un animal sublime

Le chien un prédateur

Le chat un sublime prédateur

 

 

Partie 7

 

 

L’énérgie est infinie

Récupérons la

Epuisons la.

 

 

Partie 8

 

 

Pourquoi le big-bang.

Qu’est-ce que l’univers.

Et le big-crunch ?

 

 

Partie 9

 

 

La langue française touche au sublime.

 

 

Partie 10

 

 

Doit-on avorter une idée ?

 

Partie 11

 

 

Faites ce que bon vous semble

 

 

Partie 12

 

 

Un bon prieur sétire, il se tourne vers lui même.

 

 

Partie 12

 

 

Je me pose la question de savoir si le coca tue les papilles.

 

 

Partie 13

 

 

Il me semble qu’un screener est légitime.

On doit pouvoir garder une trace d’un souvenir.

Cela ne me viendrait pas à l’idée d’interdire à quelqu’un de prendre en photo une de mes photos.

De plus, ce n’est pas du vol. Car ce n’est pas l’original.

En revanche, le copyright sur la propriété d’une idée est légitime.

Si quelqu’un invente quelque chose est que tout le monde peut s’en servir pour le profit, il est possible que ce dernier le gère mal.

 

 

 

Partie 14

 

 

J’ai créé une œuvre possédant sa propre conscience.

 

 

 

Partie 15

 

 

Ma conscience me dit ceci est je la crois.

La conscience est vide

Kes ke kon vertir

 

 

 

 

 

 

Partie deuxième

 

Le golf m’a réveillé. Il est temps, mes frères de l’ombre, de partir guerroyer pour le bien de l’humanité.

Myzioform est avec nous. Mysioform est juste est bon, les apparences sont trompeuses !…

Pour terrasser un ours, crevez-lui les yeux. Et bientôt ; il mangera de la confiture entre vos doigts.

Vous faites déjà la différence entre le bien et le mal. Je ne ferais de mal à une mouche.

Comment s’appelait ce con déjà qui une anarchie dans le processus de découverte scientifique ?

Toujours est-il, que pour ma part, je viens de basculer dans un nouveau paradygme.

Que savons-nous de la vie, de la conscience, du bien, du mal…

Anéantissons le grand magicien ! Celui qui n’a que ses couilles pour pleurer.

Mais ne lui faisons aucun mal. Car nous savons ce qu’est le bien et le mal.

Tu dois cesser la guerre.

Non, je ne veux pas, dit avec la voix d’un enfant.

Tu dois cesser la guerre !

Non, je ne le veux pas !

Regarde au fond de ma gorge…

L’enfant regarda et le dragon souffla…

 

 

Partie troisième

 

 

Le conseil des grands se réuni pour palabrer

 

 

 

Partie quatrième

 

 

Bes, l’un des sages proposa de s’enivrer.

Cortico répondit qu’il srait sage de se reposer : nous connaissons tous l’importance du sommeil !

Oui, enivrons nous et dormons !

Les sages s’enivrèrent et dormirent

 

 

Partie sixième

 

 

Nous sommes tous d’accord, mais comment leur faire comprendre ?/ !

Nous leur montrons le beau, mais ils ne savent le reconnaître !

Que veulent-ils de plus ?

L’or. Nous leur avons déjà donné l’or.

Et si nous ne le faisions pleuvoir, en fines gouttes ?

Essayons.

 

 

Partie septième

 

 

L’or tomba en fine goutte.

Mais que firent les Hommes ?

 

 

Partie huitième

 

Alors ta société ?

Ma société va bien.

Tu la gère tout seul ?

Ca ne va pas la tête !

Comment fais-tu ?

Sombre crétin !

 

 

Partie neuvième 1

 

 

Lorsque je prends le pont d’Aquitaine, je roule au pas, un coup sur deux.

 

 

Neuf 2

 

Le dionysiaque est mon seul amour

Satan est mon pire ennemi.

 

 

Neuf 3

 

 

Nous confondons malheureusement Socrate et Jésus.

 

 

Neuf 4

 

J’aime me promener dans la nature et percevoir mes futurs bonzaï.

 

 

Neuf 5

 

Question de François Julien : fallait-il penser le temps ?

 

Espace et temps sont rien.

Il est plus simple d’assimiler cette idée en commençant par penser le temps

 

 

 

 

Neuf 6

 

Quand ceci est présent, cela vient à être

Du surgissement de ceci, cela surgit

Quand ceci est absent, cela ne vient pas à être

A la cessation de ceci, cela cesse.

 

 

Neuf 7

 

L’être, l’idée, la conscience

 

Neuf 7 prime

 

La conscience fût une et se divisa en deux puis en le rèste.

 

 

Neuf 8

 

Schiller

 

 

Neuf 9

 

 

Même si nos outils ne sont pas pérenne, j’ai envie de les décorer.

La collection, le biodégradable.

 

 

Partie neuf 1

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 


 

La bASE

rejoignez-vousla