Où enterrer Mahmoud Darwich ?

 
 

« Ils se sont plaints de ne pas pouvoir l’enterrer dans son village natal »
« et alors ? »
« c’est quand même là qu’il a vu le jour ! »
« non... le jour, il l’a vu dans le premier mot qu’il a écrit »
« c’est donc dans ce premier mot qu’il aurait fallu l’enterrer »
« pas si facile »
« pourquoi ? »
« c’est qu’il en a écrit... comment savoir lequel a été le premier ? »
« alors il faut l’enterrer dans tous les mots »
« ça risque d’être long »
« peu importe, il faut prendre tout le temps qu’il faudra »
« c’est vrai que désormais le temps ne compte plus »
« pas seulement »
« quoi encore ? »
« l’espace non plus »
« je ne comprends pas »
« les mots sont partout et voyagent à la vitesse de l’électron »
« de plus, rien ne peut les arrêter... ils se moquent des frontières... de toutes les frontières, celles d’aujourd’hui et de demain... ils ne possèdent aucun passeport, ni aucune nationalité »
« les mots traversent les barrières et les murs... et même le métal le plus dur »
« les mots peuvent s’écrire et se prononcer dans toutes les langues ... les enfants savent les retenir par cœur pour les chanter en public ou secrètement »
« ils peuvent ensorceler les femmes et les rendre définitivement libres »
« les mots éclairent les esprits comme le soleil la terre sur laquelle pousse la vie »
« les mots sont les vagues qui reviennent au rivage mais qui retournent toujours à l’océan »
« les mots habitent la maison la plus grande... la plus haute sur la colline »
« tu veux dire l’éternité ? »
« oui »
« t’as raison... enterrons-le dans les mots »
« il ne nous a pas attendus pour le faire »
« comment ça ? »
« il s’est enterré dans les mots toute sa vie durant... avec succès »
« avec succès !? »
« n’a-t-il pas écrit, je cite -mort, je t’ai vaincue ! - ? »
« ... !? »



Ps. Mahmoud Darwich a été enterré mercredi 13 août à Ramallah, en Cisjordanie. Il a eu des obsèques comparables à celles du leader historique palestinien Yasser Arafat en 2004.