Ca m'étonne toujours

Que tu sois devant un beau paysage

Grandiose, splendide,

Et que tu ne te tournes pas vers le Créateur

Plein de reconnaissances et de louanges.



Ca m'étonne toujours,

Que lorsque tout va bien pour toi,

Un super mari (femme), de beaux enfants

Un bon travail et tout ce qu'il te faut,

Tu dises:" c'est par la force de mon bras

Que j'ai acquis ces bienfaits"

Alors que tout est grâce!



Ca m'étonne toujours,

Quand au contraire, t'as des problèmes,

Plus qu'il n'en faut.

C'est la galère, que tu perds tout...

T'arrives encore à croire en toi,

Que tu peux t'en sortir tout seul.

Et tu rejettes celui qui a dit:

"Venez à moi vous tous qui êtes fatigués

Et chargés et je vous donnerai du repos"!



Ca m'étonne toujours

Que toi, pour un oui, pour un non,

T'injuries Dieu.

Est ce que tu t'entends parler?

Toi qui ne le connais pas,

Qui a toujours préféré les ténèbres à la lumière.

Car tout en lui est lumière.

Il a dit: " celui qui me suit

Ne marchera pas dans les ténèbres

Mais il aura la Lumière de la vie.



C'est étonnant encore

De te voir te dépatouiller dans la vie

En t'abrutissant dans les paradis artificiels,

En fuyant la réalité,

En jouant pour oublier.

Arrête-toi, regarde au dedans de toi,

Prends conscience de la futilité de ta vie.



Ca m'étonne toujours

Que tu puisses placer une si grande confiance

Dans un politique,

Croyant qu'il peut tout changer,

Ou encore aduler une star, un sportif, le pape

Ou quelqu'autre personne.

Ils ne sont que des hommes au-milieu des hommes!

Faillibles en tout point, comme tous les mortels!



Alouette