Où es-tu mon enfant,
 
Reviens s'il te plaît, reviens à la raison,
Mon enfant, ma fille.
Mes rêves juvéniles
Tu reviendras s'il te plaît à la maison ?
Je suis dans tant de misères.
Depuis que ma fille est à terre.
 
Viens ! je veux entendre ton chant
Voir ta si jolie frimousse
Ressentir ton âme douce
Viens ! je peux entendre ton de chant
Je veux savoir si tu m’aimes,
Je peux anéantir tes peines.
 
Où es-tu ? tout mon être se déchire,
Je n’entends plus ton tendre chant,
Je ne vois que le noir, le néant
Où es-tu ? mon cœur se déchire.
Tu n’es peut-être pas loin, juste derrière.
Tu n’es peut-être plus, plus que de la chair…
 
 
Guy le 20 Décembre 2007