...Je m'en rappelerai!!!

Aprés une triste matinée au travail sous le deuil d'une de mes collègues proches qui a perdu son père soudainement, nous devions reprendre les travaux à la maison.

Nous voulions continuer de monter les murs de l'agrandissement mais au vue de l'automne bel et bien arrivé depuis hier (c'est à dire : flotte flotte et flotte) nous avons du suspendre la construction. Malgré cela, nous sommes restés à la maison pour receptionner la grave et le sable.

En attendant la livraison, une de mes amies m'appelle pour m'informer que la séparation qu'elle craignait était arrivée. Donc 1 heure de téléphone plus tard, je mets mon nez dehors et aperçois le camion de grave enlisé dans le jardin.

Jérôme a tenté pendant 1h30 de libérer le camion en vain !!! Il a demandé de l'aide à la femme d'un voisin qui a un tracteur et au garagiste du bout de la rue (à 100 mètres maxi) merveilleux propriétaire d'un camion de remorcage qui ont refusé . (Merci le bon-voisinage!!!)

Donc Mr le livreur est toujours embourbé sur notre terrain et n'a pu déchargé qu'une partie. Et là, 1h30 d'observation aprés (oui, parce que "Le Livreur" ne veut pas se salir les doigts...no comment), une superbe idée illumine sa caboche, et si nous dechargions le reste de grave sur le coté du camion (contre le grillage, oh!!! la bonne idée...bien sur c'est ironique). Non seulement, la grave a légèrement endommagé le grillage mais cela n'a rien changé à la situation.

Petit aparté, mon mari entre temps en attrapant les baches a laisser les clefs dans le coffre de la voiture fermée dont nous n'avons pas de double. Trés agacé, pour ne pas dire plus, Jérôme a du pété une des vitres . Je n'épiloguerai pas, il est déjà bien assez contrarié!!!

16h30, c'est à dire 2h plus tard, le livreur réussi à joindre un collègue (notre livreur habituel avec qui nous n'avons jamais eu de soucis) qui a réussi aprés 1/2h de bataille à le sortir de là. Vous devez penser, "1/2h de +, ils ont bu le café ou quoi?" Non, non. Lorsque le collègue a tracté le camion, notre superbe livreur occasionnel a tourné les roues du mauvais côté, par conséquent, il a risqué de mettre le sauveur dans le fossé (plus il patinait plus je balisais), et lui même a patiné se retrouvant géné par la grave. (aprés un echange de regard avec le nouvel arrivant, j'ai bien compris que nous étions tombé sur un livreur-boulet)

Bref, ils ont fini par réussir avec un poteau de grillage tordu, une boite au lettre tombée et avec le terrain et l'accés bien endommagés.

Donc une bonne soirée de détente va nous faire du bien...si les enfants le veulent!!!

Malgré cela, nous avons trouvé le Kdo pour belle maman, ça fait plaisir.