FILS DE METAYERS ET PETIT FILS D'ESCLAVES



    Le 12 Septembre 1913, James Cleveland Owens vint au monde à Oakville dans l'Alabama. Il était le plus jeune de 10 enfants.
    Il y grandit jusqu'à l'âge de 9 ans.
    Comme la plupart des gens du Sud, les Owens étaient des métayers. Ils plantaient du coton, du maïs et bien d'autres cultures pendant tout l'été. Tous les ans, ils se battaient pour maintenir la récolte afin de nourrir leur famille de 10 anfants.
    Jesse put aller à l'école dans une classe unique où il apprit à lire et à écrire.

    Dans ses moments de loisir, Jesse aimait courir autour de la ferme.

    Lorsque Jesse Owens écrivit son autobiographie, il décrivit son enfance comme suit :
    "J'ai toujours aimé courir. Je n'étais pas bon à l'époque, mais j'aimais courir parce que c'était quelquechose que vous pouviez faire tout seul, sous votre propre pouvoir. Vous pouviez aller dans n'importe quelle direction, vite ou lentement comme vous vouliez, vous battant contre le vent si vous en aviez envie, cherchant de nouvelles vues juste par la force de vos pieds et le courage de vos poumons."

Un jour pendant l'heure de sport, les élèves furent chronométrés sur 60 yards. Lorsque Jesse courut, l'entraîneur fut étonné par sa vitesse. Il invita rapidement Jesse à rejoindre l'équipe d'athlétisme. C'est là qu'il rencontra l'entraîneur Riley. Riley remarqua le potentiel étonnant de Jesse. Mais Riley était plus qu'un simple entraîneur, il était quelqu'un que Jesse pouvait trouver pour n'importe quel problème.

    Riley entraîna Jesse sur 100 yards et 220 yards. Comme Jesse était très rapide, Riley sut qu'il serait un grand sauteur. Il l'entraîna donc également en haies, saut en hauteur et saut en longueur. De temps en temps, Jesse courait également le 440 yards.

    Jesse était la sensation du lycée. Il détenait le record du monde sur 100 yards en 9'4.

    De nombreuses université voulurent recruter Jesse, mais il voulait rester près de la maison familiale. C'est ainsi qu'il entra à l'université d'état de l'Ohio. Pendant sa scolarité à l'université d'Ohio, il fut victime de discrimination raciale et dû quitter le campus avec d'autres athlètes Afro-Américains. De manière assez étonnante, Jesse n'obtint aucune bourse pour aller à l'université d'Ohio. Il fut donc obligé de travailler pour payer ses études. Mais, bientôt, la carrière olympique de Jesse devait commencer.

    En 1936, Jesse participa aux Jeux Olympiques. Parce qu'ils se tenaient dans l'Allemagne Nazi, on les nommaient "les Jeux Olympiques d'Hitler". Pendant les Jeux Olympiques, Hitler avait l'intention de montrer au monde la supériorité raciale nazi. Jesse fit tout le contraire. Il montra aux nazis que les Africains étaient forts et n'étaient pas une race inférieure.

    Jesse Owens remporta toutes les épreuves auxquelles il participa ; c'est à dire le 100 m, le 200 m et le saut en longueur. Il fut également l'un des coureurs du relais 4x100 m. Il devint le premier Américain à remporter 4 médailles d'or olympique.



    Même si Jesse brillait aux Jeux Olympiques, sa famille devenait de plus en plus pauvre. Bientôt Jesse dû quitter l'université et commença à courir comme professionnel pour aider financièrement sa famille. Il courut en professionnel jusqu'en 1948.

    Jesse ouvrit ensuite sa propre entreprise de relations publiques au travers de laquelle il parla au nom des Afro-Américains. Il mit l'accent sur la religion et commença à soutenir les programmes sportifs pour les jeunes à travers tout le pays.

    En 1976, il reçut une des plus grande récompense qu'un Américain puisse recevoir. Le président Gerald R. Ford lui remit la Médaille de la Liberté. Jesse avait vaincu la ségrégation et le racisme pour prouver au monde que les Afro-Américains appartenaient à part entière au monde de l'athlétisme.



    Quelques années plus tard, le 31 mars 1980, Jesse Owens, âgé de 66 ans, décéda à Tucson des suites d'un cancer.