Elle nous a quitté hier après-midi, après un mois de longue agonie et de souffrance.

Lorsque je suis arrivée du matin pour sa toilette, elle respirait fort, ses poumons se remplissaient d'eau.  Le médecin est arrivé  5 mn après moi, il  m'a dit de la laisser  tranquille,  que l'infirmière s'en  chargerait un peu plus tard en lui prodiguant ses soins. Il ne fallait pas trop la bousculer pour  éviter de la fatiguer, ce que j'ai fait!!

Je suis retournée le midi, son état avait empiré, sa respiration devenait de plus en plus pénible. J'ai aidé à la préparation du repas pour ses enfants, n'ayant rien d'autre à faire, puis je suis rentrée chez moi, je devais revenir à 14h.

Lorsque j'ai ouvert la porte, je l'entendais respirer du couloir, sa chambre se trouvant à l'autre bout de l'appartement, c'était terrible, çà crépitait! J'en ai fait la remarque à une de ses filles, elle n'en revenait pas non plus!

Puis je suis allée faire la vaisselle avant de prendre le tour de garde à ses cotés. Rien ne restait dans mes mains, j'ai fait tomber les couverts 2 fois, je me suis demandé pourquoi alors qu'à l'habitude, tout ce passait bien!

Devant mon agacement, ses filles m'ont proposé un café pour me détendre un peu, j'irai à son chevet ensuite, je suis là pour 4 heures, le reste peut attendre !

Puis sa fille est venue en catastrophe, elle n'était plus des notres, elle s'en était allée rejoindre son mari et ses parents.

Elle est partie sans faire de bruit, sur son visage s'était affiché un sourire, elle était enfin délivrée!

AU REVOIR PETITE MAMIE, MAMIE CECILE, JE VOUS AIMAIS TELLEMENT, JE NE VOUS OUBLIERAI JAMAIS!!!