toute la nuit le cargo a bougé de proue en poupe
de bâbord à tribord et sur mon lit mon traître esprit
ne pouvait trouver le sommeil toute la nuit ainsi
il a flotté au gré du temps qui pousse la chaloupe

c'était sans cesse du langage assommant où des croûtes
de blessures anciennes s'ouvraient pour ressaigner et puis
des gens avec qui je m'étais brouillé et qui finissaient
par retriompher pour ma plus complète déroute

quel calvaire oh ! pourquoi faut-il que jusqu'ici tout ça
me poursuive et pour n'être pas la misérable proie
de ma bêtise où faut-il donc Grand Dieu que je m'enfuie !

la lueur du matin est venue lécher le hublot
la mer encor poussait à hue à dia notre navire
je me levai sans croire avoir jamais quelque repos


William CLIFF