Je suis outré de la manière dont fonctionnent les circuits de distribution de films cinéma !

Je suis allé ce jour voir le film "Peut-être" de Cédric Klapisch et je demande à la caissière comme je le fais couramment, une place non pas pour "Peut-être " mais pour " LE FILM DE CEDRIC KLAPISCH " or la caissière m'a regardé bêtement comme si je parlais chinois et a dû prendre une fiche pour rechercher de quel film je voulais parler. Las de cette situation, j'abandonne et je lui annonce le titre du film.

Là, elle me répond : Ah il fallait me dire Belmondo !
J'insiste et je lui dis : Mais c'est important de connaître les réalisateurs de films !! Absolument pas convaincue elle me fait en tendant les billets " Vous croyiez ? " l'air de dire, on s'en fout, c'est pas mon boulot de savoir ça ! Eh bien si mademoiselle ! C'est là que vous vous trompez, c'est important de savoir ça !
Dans n'importe quel métier on se tient à l'écoute de tout ce qui touche à son travail, Quand on fait de la vente, il semble une évidence de connaître et maîtriser les produits que l'on vend, eh bien là non, elle est convaincue que c'est pas à elle de savoir ça !

Au delà de cette caissière et des centaines de caissières ou de caissiers embauchées dans les circuits commerciaux de cinéma, le problème incombe aussi aux directeurs des salles !

En tant que directeur, je n'embaucherais dans mon cinéma QUE des gens s'intéressant un minimum au 7 e art, des gens capables de renseigner le public, des gens qui savent de quoi ils parlent, des gens qui, par exemple, quand ils vendent une place pour TITANIC, savent que c'est un film du cinéaste qui a réalisé aussi ABYSS, ALIENS, TRUE LIES etc. et qui sont capables de le dire au public !! Le cinéma c'est ça aussi ! Aller voir un film en prenant du plaisir à comprendre qui a fait quoi et en faisant des parallèles !

Mais non, tout le monde s'en fout ! on a à faire à des consommateurs passifs qui ingurgitent un film comme un paquet de pop corn à la va vite et bien évidemment en prenant soin de partir dès le début du générique, en empêchant bien tous les autres de finir de regarder le film !!! ( un film commence par un générique de début et se termine par un générique de fin, c'est pour moi une telle évidence, mais la situation m'oblige à le rappeler !!!)

La majorité des gens qui travaillent dans les cinéma comme vendeuses ou vendeurs de tickets ou de confiserie, sont incapables de parler de la RAISON MEME pour laquelle ils sont embauchés : les films de cinéma ! Et ils ne sont pas aidés ! désormais sur les programmes de certaines salles de cinéma commerciales, ne figurent même plus le nom du réalisateur et des acteurs, on a juste droit au titre du film, qui dans bien des cas, n'évoque rien !

Il me paraîtrait idéal que dans le local de pause des employés, le directeur dépose toutes les revues cinéma du mois afin que tout le personnel se renseigne sur le réalisateur, les acteurs, les critiques de L'ENSEMBLE DES FILMS qu'ils proposent chaque semaine à leur public !!!!! Eh bien non cette démarche si simple n'a pas lieu ! Débrouillez vous ! Allez voir n'importe quoi !

Et quand bien même si le directeur ne le fait pas , qu'est ce qui empêche l'employé d'un cinéma de se DOCUMENTER LUI MEME sur les films qui seront le mercredi à l'affiche, (entre 4 et 16 en moyenne) par pur respect, par déontologie pour son travail ?

Face à l'invasion d'images et aux choix de films qui nous sont proposés, où allons nous si dans l'organisme qui diffuse ces films, on n'est même pas un minimum " guidé " dans nos choix ? Il me paraît inadmissible qu'un employé d'un cinéma, de l'ouvreuse au projectionniste, NE CONNAISSE RIEN AU CINEMA alors que des tas de passionnés de cinéma qui ne demanderaient pas mieux que de faire partager leur passion au public, sont au chômage ! On salarie des incapables qui n'y connaissent rien et on néglige les vrais connaisseurs ! Ce qui ne fait que confirmer que nous subissons une stratégie purement commerciale et qu'on se fout délibérément de la qualité des films !

Résistant Culturel . Article écrit en 1999.