Comme je l’ai expliqué précédemment, que suite a ma dernière rupture, qui n’était pas moins que douloureuse, le cynisme gagnait ma vie !
Le sarcasme était ma monnaie courante, je ne croyais plus vraiment a cette fameuse «  ..and they lived happily ever after » !!! Seuls quelques élus peuvent tomber sur «  la bonne personne » et par caprice de destin, je n’en ai pas le droit !
Fin Novembre...via un pur hasard ( ne dit on pas que la hasard fait bien les choses ?!) une rencontre ( virtuelle, Ah le web il nous tient dans ses filets !!) : blasée,j’ai déjà annoncé les couleurs, je ne suis pas intéressée a faire plus ample connaissance ! qu’il aille ailleurs ! et je ne crois pas a un piètre mots de ce qu’il dit…piqué a vif, il ne renonce pas,perceverant, il m’assure qu’il est différent ( mon œil !!), que je dois être plus open ( non merci j’ai fermé la boutique) et malgré mon scepticisme il me donne son numéro de tel qui a été légué aux oubliettes  !
Deux semaines passent, et prises par les événements de fin d’années, clôture de gestion et tout le tralala qui va avec, j’ai oublié jusqu'à son prénom…
Cela paraît ridicule pour les cartesiens, mais providentiel pour ceux qui croient au destin, c’est mes  rêves qui m’ont incité a prendre contact avec lui ! deux rêves, deux fois consécutives : un homme portant le même prénom vient me reprocher de l’avoir oublié ! la 1ere fois j’ai pas fait attention, mais la 2ème cela m’a interpellé .
j’ai pris contact avec lui, on a échangé un nombre incalculable de mails, toujours cordial, toujours aussi charmeur, je résistais farouchement a toute tentative qui vise a percer ma carapace !
Un jour, il m’a annoncé qu’il viendrait passer les fêtes de fin d’années dans ma ville !
Cela ne m’a pas beaucoup surpris, vu qu’il tenait a ce qu’on se voit, qu’on boit un verre ensemble, magnanime, je disais oui, entre temps, ce sont les fêtes de Noël, notre RDV tombait a pic ! j’ai pensé a acheter un présent de bien venu, un petit cadeau, je ne sais pas ce qui m’a pris, mais je voulais montrer qu’on sait être hospitalier  dans ma ville.
Le jour J, des événements de force majeure m’ont retenue, j’allais me décommander, en plus il faisait un froid qui vous gèle la moelle épinière, et le monsieur qui attendait….
Il a attendu presque une heure, sous un vent glaciale !
J’étais morte de honte car ce n’est pas dans mes habitudes de  faire attendre les gens ! je marchais vite a sa rencontre, il me tournait le dos, replié sur lui même, les mains dans les poches, frigorifié…mais son sourire quand il m’a vu, a réchauffé sensiblement l’atmosphère, j’allais lui tendre la main, il m’a pris dans ses bras…là il y a eu vraiment de la magie, je ne sais ce qui s’est passé, mais ce fut magique !
J’avais prévu un petit verre et puis « bye bye, ravie de faire ta connaissance », je n’avais pas compris que Père Noël m’a réservé un billet aller simple vers quelques choses de nouveau !!