Ne trouvant pas d’hommes par chez toi, tu as cherché sur internet.

D’un simple regard, ton petit coeur s’est mis à battre très fort.

Toi si réservée tu lui as dévoilée tes sentiments,c’en est risible.

Allez colombine, laisse le partir au loin cet amour impossible.

Il n’était pas fait pour toi cet arlequin aux mille facettes.

Il te l’a dit, mais toi perdue dans tes rêves t’y crois encore.

Chaque nuit, tu le vois au près de toi, cela en devient pénible.

Arrêtes tu n’es rien que passe-muraille et à part tes risettes.

Que peux tu offrir toi qui es simple, franche mais si sensible ?

Tu ne donneras jamais rien qu’un coeur et une jolie fossette.

Rien ne peut interresser un homme qu’une jolie femme , un tort...

Je t’en prie Colombine laisse le partir, tu trouveras la paix peu-être.

Il faut que tu te fasses une raison et ne plus souffrir mille mort.

Un jour viendra où pierrot t’emportera sur un avenir possible...