Serais-je trop agée

Pour ainsi rêver

D'humer son odeur,

D'écouter son coeur

Ne battre que pour moi ?


 


 

Le mien, dans sa folie

Serait aux abois

Prêt aux alchimies...

Pour lui.


 

Sur lui,

je laisserais mes mains vagabonder

Mes sens participer..

Admirer son corps sublime

Et crier au sadisme.


 


 

Je carresserais sa peau

signerais de mon sceau


 

J'aimerais...

savourer ses pulsations

Ressentir des vibrations.

 

Je serais... sa tentatrice

Il serait... mon bourreau


 

le plaisir gronderait,

Le feu nous inonderait,


 

Nos regards complices

Fuseraient,

Irradiant nos cerveaux

Nous consummant

Irremédiablement.