La vie étant une grâce divine , l' homme croyant ou chrétien reconnaît l'importance du créateur Dieu dans sa vie de tous les jours .

Aujourd'hui à travers le monde , tout croyant ou tout chrétien prie soit à la maison , soit à l'église . La prière en communauté étant une bonne chose , l'église nous rappelle l'application de dix commandements de Dieu et nous invite à faire toujours le bien , à aimer véritablement notre prochain .

En Afrique , l'église joue aussi le même rôle . Mais la misère sociale qui ronge les africains pousse bien des gens à créer des Assemblées chrétiennes(boutiques chrétiennes ) à travers lesquelles ils rançonnent le peuple de Dieu au nom de la bible . Ces soi-disant pasteurs corrompus par le pouvoir , endorment le peuple et s'enrichissent en se servant de la bible .

En République Démocratique du Congo et actuelllement à Kinshasa , sur une distance de 15 mètres , une avenue peut avoir cinq ou six églises . A l' allure où vont les choses , chaque parcelle risquerait d' avoir son église et les chrétiens n' iraient plus prier ailleurs .

Ces pasteurs mercantiles organisent ,à la longueur des nuits et de journées , des campagnes d' évangélisation et des veillées de prières avec un tapage sonore indisposant tous les quartiers de la ville .

Le coût de l'offrande fixé souvent en dollars , est imposé par ces derniers .Certains d'entre eux se paient le luxe de transformer leurs fidèles en maîtresse privéé.

Constatant que l'égilse est devenue une bisness , même les personnes sans inspiration et sans probité ne cessent de " pondre " des églises afin de se servir matériellement .

Conséquence : il y a une ressemblance totale entre le monde et l'église . D'où la question " Pourquoi une multitude d'églises en Afrique?

A moi de conclure que cette multitude d'églises est due à la pauvreté aiguë et indescriptible qui sévit l'Afrique en général et la R.D.C. en particulier

Au lieu de travailler , les gens ne font que prier en oubliant qu'ils doivent travailler pour vivre . Dieu voit tout.

José KIANGEBENI NZOLANI