cherie les jardins nous attendent
car ils ont besoins d amoureux
que fraient les pauvres rosiers
s ils n entendaient pas nos baisers