Lisez un peu.

Le traditionnel retour des vacances s'accompagne également de l'arrivée des avis d'imposition sur les revenus de 2012. La note devrait être plus lourde pour les classes moyennes, qui subiront de plein fouet les effets des mesures de hausse d'impôt votées à l'automne dernier.
Gel du barème

Très technique, le gel du barème de l'impôt sur le revenu était difficile à appréhender pour les Français lorsqu'il a été annoncé, en novembre 2011, par le gouvernement Fillon. Pourtant, le fait que le barème de l'impôt ne suive plus l'inflation a eu un impact réel, puisqu'il a entraîné une hausse moyenne de 2 % de leur impôt sur le revenu, payé neuf mois plus tard.
Et, contrairement aux promesses de campagne de François Hollande, la majorité socialiste n'est pas revenue sur ce gel. Il s'appliquera donc à nouveau pour les revenus de 2012, imposés en 2013. Seuls les ménages des deux premières tranches (5,5 % et 14 %) y échapperont. Les 16 autres millions de foyers fiscaux verront donc leur impôt augmenter à nouveau de 2 % cette année.
infographie, tranche revenu
Baisse du plafond du quotient familial

Les classes moyennes supérieures subiront en outre les effets de la première baisse du plafond du quotient familial, votée à l'automne dernier. Le plafond a alors été ramené de 2336 à 2000 euros par demi-part, pour les revenus de 2012, imposés en 2013. 2,5 % des foyers fiscaux seront pénalisés par cette mesure, d'après Bercy, soit quelque 900 000 ménages. Pour un couple avec deux enfants, il suffira de gagner plus de 6433 euros par mois à deux pour être touché.
»Le quotient familial pour les nuls
Nouvelle tranche pour les plus riches

La majorité socialiste a en outre créé une tranche d'impôt sur le revenu à 45 %, pour la fraction des revenus supérieures à 150.000 euros par part. Cette nouvelle tranche s'appliquera pour la première fois aux revenus de 2012, imposés cette année. 50.000 contribuables seront concernés.
infographie, hausse impots
Refiscalisation des heures supplémentaires

Les plus modestes verront également leur impôt sur le revenu augmenter, du fait de la refiscalisation des heures supplémentaires, effective à partir d'août 2012. La remise en question du dispositif phare mis en place en 2007 par Nicolas Sarkozy prive des millions de salariés modestes d'un peu de pouvoir d'achat.
»L'erreur de la suppression des «heures sup» défiscalisées
Par ailleurs, l'alourdissement de la fiscalité ne s'est pas limité à l'impôt sur le revenu. La redevance télévision a aussi été relevée cette année, tout comme les taxes sur le tabac ou sur la bière. Les retraités imposables ont, eux, subi une nouvelle taxe de 0,3 % sur leur pension et les travailleurs indépendants constaté une envolée de leurs prélèvements sociaux. Le système du forfait, qui permettait de réduire les charges sociales pour l'emploi à domicile, a été supprimé au 1er janvier 2013. Au total, les prélèvements sur les ménages ont augmenté de 13 milliards cette année…
Mais «à défaut de payer moins cher on peut payer plus tard», conseille sur RTL Olivier Brunet, rédacteur en chef de Toutsurmesfinances.com. Le spécialiste de la fiscalité recommande de «télécharger l'application impots.gouv puis flasher et ensuite le prélèvement interviendra 10 jours après la date limite».

VOS TÉMOIGNAGES - Craignez-vous une hausse importante de vos impôts? La baisse du plafond du quotient familial va-t-elle changer quelque chose pour vous? Êtes-vous concerné par la refiscalisation des heures supplémentaires? .

JE REPONDS OUI PERSONNELLEMENT , une hausse de près de 1000 euros en plus sur le montant à régler. La vache!.
Vrai , je gagne bien ma vie, mais quand même.
Donc, des juristes, et économistes vont se pencher sur certains comptes : et là, pas de raison que les mêmes payent! Non mais.
Armez -vous , ceux qui décrètent des lois, sans mot dire : les maux épluchés sur vos comptes vont être épluchés et sans économe - éclat de rire-