nombreux sont je pense intéressé par le chiffre d'affaire des taxes sur le tabac
MAIS problème de plus en plus de fumeur on trouvé un produit de remplacement alors moins de vente de tabac et sur l'avenir ça vas empirer aî faut faire quelque chose
________________________________________________________________________

La cigarette électronique, bientôt réservée aux buralistes ?
La cigarette électronique, bientôt réservée aux buralistes ?
Créé le 03-05-2013 à 15h54 - Mis à jour à 16h52

Par Le Nouvel Observateur

Des boutiques spécialisées et des pharmacies font recette grâce à ces cigarettes d'un nouveau genre. Problème : leurs effets méconnus sur la santé.
500.000 Français ont déjà été séduits par la cigarette électronique malgré ses effets méconnus sur la santé. (BEBERT BRUNO/SIPA)
Les bureaux de tabac vont-ils récupérer le monopole d'un business juteux ? Le député UMP du Nord, Thierry Lazarro, veut déposer une proposition de loi à l'Assemblée nationale visant à réserver la vente de ladite cigarette uniquement aux buralistes, a-t-il indiqué vendredi 3 mai au micro de RTL.
"La cigarette électronique est une incitation à fumer. Pourquoi dans ce cas-là, ne pas l'intégrer au réseau de distribution ?", s'interroge le député.
Actuellement, des boutiques spécialisées, en plein essor, mais aussi des pharmacies, peuvent également vendre ces cigarettes nouvelle génération qui ont déjà séduit près de 500.000 Français.
Un produit sous surveillance
LES RÉACTIONS

Gabriel Tisserand a posté le 3-05-2013 à 20:50
Oui, seuls les buralistes doivent être habilités à la ....non pas seulement la vendre, mais à la distribuer, comme les pharmaciens sont seuls habilités à distribuer les suppositoires de glycérine, car ils sont dangereux surtout lorsqu'ils sont spécifiés contenant de la nitro ! La notice ne prévient même pas que c'est du gaspillage de s'enfiler 5 suppositoires à la fois, c'est pourtant du gaspillage planifié à cause du lavage prématuré des slips !
Imaginez qu'il faut tout de même enseigner les risques de fumer avec cet engin, je parles ,ici de la cigarette électronique ! On ne fume pas n'importe comment, car il ne faut surtout pas dépasser le nombre de 10 aspirations à l'heure, sous peine de dépassement de vitesse !
Un certificat médical devrait être bientôt obligatoire et on parle même de dépôts uniquement dans des pharmacies et équipées du contrôle de la respiration !
laurent chimot a posté le 3-05-2013 à 20:42
On met sur le marche un produit sont on ne connait pas les effets et après on s'étonne de voir que l'on emploie des prothèses de hanches, mamaires ...,, sans autorisations
· flnr Opinion a posté le 3-05-2013 à 20:29
vapoteur depuis plus de 2 ans j’ai arrêté la cigarette du jour au lendemain! ma santé s'en ressent !

Et bien non nos chères élus vont encore prendre les mauvaises décisions! et comme pour tout le reste on ne se fournira plus en France mais autour!
Bref ce pays me fatigue....


Syle Liberté a posté le 3-05-2013 à 19:54
Je vapote depuis janvier 2011. Dès les 3 premiers jours d'utilisation j'ai cessé de tousser le matin; après une utilisation exclusive -plus du tout de tabac- pendant trois semaines, j'ai pu cesser d'avoir recours à la Sérétide médicament qui m'était prescrit pour des problèmes respiratoires. J'ai diminué le taux de nicotine du e-liquide, jusqu'à la supprimer totalement et vapoter aujourd'hui avec un liquide 0mg, ce qui signifie aucun produit toxique. J'estime que c'est un grand progrès pour ma santé, je peux monter un escalier sans être essoufflée après une dizaine de marches... Bien sûr, le gouvernement pouvait-il laisser passer une aubaine à monopoliser? Tout les moyens sont bons pour empêcher les "vaches à lait", que sont devenus les fumeurs, de verser leur obole dans une autre poche que celle de Hollande, ou Sarko ou leur(s) frère(s)...
Pour info, j'ai un collègue qui s'est arrêté de fumer et de vapoter après 4 mois d'utilisation de la cigarette électronique il n'a pas rechuté à ce jour après 2 ans ; moi-même je continue juste pour le plaisir (si ce vocable est toujours autorisé) après avoir été une fumeuse invétérée pendant plus de 35ans.


Andréa Nonyme a posté le 3-05-2013 à 19:51
L'afssaps s'inquiete quand ca l'arrange, il y a des endroits où l'on inhale depuis des dizaines d'années des aérosols de propylène glycol ou de certains de ses dérivés sans que cela gene puisque c'est la composition de la fumée des boites de nuit.

Quand à créer un monopole des buralistes sur le sujet, c'est encore l'art de deshabiller l'un pour habiller l'autre. Cette mesure est totalement ridicule et contre-productive vu que ceux qui ont réussi à lancer le marché n'en profiteront pas ce qui va encore une fois bloquer les initiatives dans notre pays ...

Une surveillance des produits vendu : OK, l'ex repression des fraudes peut la faire, mais créer un monopole ne reglera pas le probleme ...


ana portilla a posté le 3-05-2013 à 18:27
Mais quel peur a l'état de laisser vivre et bien vivre les gens!!! Toujours à trouver à jetter des pierres sur tout chemin libre ! Pour ceux qui vapotent c'est une vrai solution, et pour ceux qui les vendent quelque chose qui marche!

Claudia bauvin a posté le 3-05-2013 à 18:20
la petite gaulloise ne fera plus recette... taxe à vite remplacer par celle de la cigarette electronique qui nous a sauvés d'une santé atteinte ! malades d'une dépendance à 3 paquets par jour depuis 40 ans, de multiples tentatives échouée, mon mari et moi sommes seuvrés depuis 1 an 1/2 grâce à ce produit éléctronique "peut-être nocif" surement moins dangereux que l'alchimie mortelle de la cigarette traditionnelle. Ce sont les goudrons et les produits chimiques qui tuent! La nicotine est un moindre mal. Le gain en taxe va être juteux, notre santé importe peu...la guerre est déclarée!
ce que j'en pense
les contributeurs ont raison!