Fosses n°11 et 19 des mines de Lens dites Saint-Pierre ou Pierre Destombes.

Le bassin minier du Nord/Pas-de-Calais est inscrit au patrimoine mondial de l'UNESCO depuis le 30 juin 2012.
Il aura fallu plusieurs années de préparation, de conférences, des années de ténacité pour que l'histoire et le patrimoine industriel de cette région soient enfin reconnus.


Parmi ces "Monuments industriels" figurent les terrils jumeaux de la fosse 11-19 de Lens.
Ils sont formés des entassements des déblais retirés de la houille, au fur et à mesure de l’exploitation.
Il s'agit de deux géants de 140 mètres de haut, dont la surface au sol couvre 90 hectares (135 terrains de foot). Ils sont les plus hauts terrils d'europe.

Le site de Loos en Gohelle

Il est composé de deux puits : le 19 et le 11.
La fosse n°11 a été fondée en 1890. Son chevalement métallique, construit en 1925 par l'entreprise Fives-Lille en poutrelles métalliques mesure 45 mètres de hauteur.

Il est décidé en 1955 d'étendre l'exploitation sur sur le territoire de Loos, le site est fonctionnel dès 1960.
La nouvelle tour en béton armé du puit n°19, haute de 66 mètres s'oppose dès lors au chevalement métallique de 1925.

En 1968, l’extraction se fait sur deux étages. L’un à 475 mètres, l’autre à 585 mètres (de profondeur). Plus tard l'exploitation se poursuivra à un troisième niveau se situant à -710 mètres.

La tour d'extraction, en béton armé de 10 000 tonnes, permet de remonter des charges pouvant aller jusqu'à 13 500 kg à une vitesse de 18 mètres à la seconde.
Le puits, qui a un diamètre de 6,65 mètres, a une capacité d'extraction de 8 000 tonnes de produits bruts par jour.

Ce siège, le plus puissant du groupe Lens-Liévin grâce à son automatisation très poussée ferme ses portes en janvier 1986. Les puits sont remblayés en 1987.

Aujourd'hui il ne reste que ces géants pour témoigner de cette époque et de cette épopée industrielle. Petit à petit ils sont colonisés par la végétation, qui reprend ses droits. Certains deviennent au fil du temps des îlots de verdure où la flore et la faune se développent de façon remarquable.