ruelle CHAOUEN Ce mois nous quitte déjà et déjà quelques regrets, de n’avoir pas assez cherché, invoqué et aimé. De ne pas s’être suffisamment exilé de l’ombre, des troubles, des maux et des méchancetés.



La route continue. Tu pars mais le chemin demeure qui se dessine devant nous pour les mois à venir. A ton école, il m’aura été permis d’apprendre, de me rappeler, qu’il faut apprendre à mieux aimer, à remercier, à pardonner et à donner. De son âme, de son cœur, de ses biens, de son humanité.
...


Ce fut ma plus profonde prière. J’ai demandé à l’Unique de m’accompagner, toujours, à chaque instant, qu’Il m’aide par Son amour et Sa proximité... à ne pas oublier.