26 mars 2013

Hier matin, le piano qui trônait sur une falaise de Plogoff, a été transporté à la déchèterie de Pont-Croix.

Un nouveau décor moins noble pour cet instrument de musique abandonné sur le haut d'une falaise. La présence de ce piano droit sur une falaise du Cap Sizun, dans un endroit situé à plus de 150 mètres de la route et uniquement accessible par un étroit sentier côtier, reste LE mystère qui fait bouger tout le Cap.

Dans les mâchoires du « tasseur ».

Hier matin, les agents de la Commune de Plogoff ont donc récupéré ce piano à l'aide d'un tracteur. Monté sur une remorque, il a ensuite été emporté à la déchèterie de Pont-Croix. Un nouveau destin sans appel pour cet instrument pris ensuite dans « les mâchoires du tasseur qui l'a complètement aplati », selon un des agents de la déchèterie... Au grand dam du maire de Plogoff qui, alerté trop tard, aurait préféré que le piano soit stocké dans un hangar communal et que l'on tente d'en retracer l'histoire.

Pas de plainte

La gendarmerie n'a pas enregistré de plainte concernant un vol de piano. De même, le maire de Plogoff n'a pas souhaité porter plainte pour un fait de décharge sauvage. L'abandon de ce piano à cet endroit-là restera donc sans doute un mystère. Un coup de poésie ? Un pari ? Un piano inutile et forcément encombrant ? Sans être en mauvais état, ce piano n'était tout de même pas de première fraîcheur. Un jeu après une soirée un peu arrosée ? Mystère. Et ne reste désormais que le silence d'un piano devenu muet.

© Copyright Le Télégramme 2009